Actualité théâtrale

Jusqu’au 31 mai au Théâtre Michel

« Vagabonds des mers » Le cirque des mirages

1784, un jeune capitaine s’apprête à prendre la mer dans le port de New Gates. Les préparatifs sont enfin achevés, il va dire adieu à une femme, se perd, entend la voix d’un vieux matelot qui le met en garde et, le lendemain, prend la mer. Dès le début, la musique qui sort d’un piano, la brume, une ombre puissante qui apparaît dans l’obscurité, tout est en place et l’aventure va commencer, une aventure où se mêlent le fantastique, la peur et le merveilleux.
Vagabonds des mers est interprété par deux conteurs-poètes. L’un, Yanowski, utilise la magie de sa parole et de son chant pour faire vivre ce texte poétique qu’il a écrit. Sa voix, son corps, ses gestes amples, son jeu très expressionniste parlent à l’imaginaire du spectateur qui se retrouve projeté dans les légendes de marins qui ont bercé son enfance, qui revit les tempêtes, les ports inconnus, les bars à marins et les mystères des ruelles des ports. L’autre, Fred Parker, joue du piano. Il caresse le texte ou l’interpelle, s’immisce dans l’action et ajoute une touche de mystère inquiétant à ce voyage. Les lumières, les bruits, l’utilisation de noms exotiques, tout nous entraîne dans un monde étrange, à la frontière du réel et de l’imaginaire.
On pense à Mac Orlan et on se laisse emporter dans ce voyage fantastique où, entre musique, poésie et théâtre, on entre dans le rêve et le mystère avec un très grand bonheur.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h
Théâtre Michel
38 rue des Mathurins, 75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 65 35 02

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Unwanted »
    L’auteur, chanteuse et chorégraphe de nationalité britannique, Dorothée Munyaneza, est originaire du Rwanda. Marquée par plusieurs films et documentaires sur le génocide rwandais et le viol des femmes... Lire la suite (23 octobre)
  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)