Actualité théâtrale

Jusqu’au 31 mai au Théâtre Michel

« Vagabonds des mers » Le cirque des mirages

1784, un jeune capitaine s’apprête à prendre la mer dans le port de New Gates. Les préparatifs sont enfin achevés, il va dire adieu à une femme, se perd, entend la voix d’un vieux matelot qui le met en garde et, le lendemain, prend la mer. Dès le début, la musique qui sort d’un piano, la brume, une ombre puissante qui apparaît dans l’obscurité, tout est en place et l’aventure va commencer, une aventure où se mêlent le fantastique, la peur et le merveilleux.
Vagabonds des mers est interprété par deux conteurs-poètes. L’un, Yanowski, utilise la magie de sa parole et de son chant pour faire vivre ce texte poétique qu’il a écrit. Sa voix, son corps, ses gestes amples, son jeu très expressionniste parlent à l’imaginaire du spectateur qui se retrouve projeté dans les légendes de marins qui ont bercé son enfance, qui revit les tempêtes, les ports inconnus, les bars à marins et les mystères des ruelles des ports. L’autre, Fred Parker, joue du piano. Il caresse le texte ou l’interpelle, s’immisce dans l’action et ajoute une touche de mystère inquiétant à ce voyage. Les lumières, les bruits, l’utilisation de noms exotiques, tout nous entraîne dans un monde étrange, à la frontière du réel et de l’imaginaire.
On pense à Mac Orlan et on se laisse emporter dans ce voyage fantastique où, entre musique, poésie et théâtre, on entre dans le rêve et le mystère avec un très grand bonheur.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h
Théâtre Michel
38 rue des Mathurins, 75 008 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 65 35 02

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « L’éveil du Printemps » de Alat Fayez
    A est un jeune étudiant, habitant de la planète Platonium. Il rêve d’aller un jour vivre sur la Terre qui le fascine à chaque fois qu’il la voit se lever, belle et impressionnante de luminosité... Il... Lire la suite (16 janvier)
  • « Cirque Plein d’Air » Les Caramels fous
    Au début du siècle dernier, un cirque installé à la périphérie de Paris et qui avait jusqu’ici joui d’un grand succès se retrouve subitement au bord de la faillite. La mort de la femme à barbe qui... Lire la suite (16 janvier)
  • « Nos éducations sentimentales »
    Dans L’éducation sentimentale, Flaubert faisait le portrait d’un jeune homme Frédéric qui arrivait à Paris prêt à se lancer à la conquête de la capitale. À la recherche d’une position sociale enviable,... Lire la suite (15 janvier)
  • « L’autobus »
    Ils sont neuf voyageurs dans un autobus dont le conducteur invisible semble avoir pris son indépendance, ne respectant ni les horaires ni le code de la route ni même le trajet, un voyage infernal... Lire la suite (12 janvier)
  • « Le souper »
    Le 6 juillet 1815 alors que la défaite de Napoléon est consommée, que les troupes coalisées sont dans Paris et que la révolte populaire gronde, Talleyrand, homme politique et diplomate à la carrière... Lire la suite (12 janvier)