Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Kristina Buozyté (Lithuanie-France-Belgique)

"Vanishing Waves" Sortie en salles le 29 mai 2013

Lukas, un jeune scientifique, décide de participer à une expérience inédite dans le domaine de la neurologie : entrer en communication avec l’esprit d’une femme qui se retrouve dans le coma après un accident de voiture.

Il ne reçoit dans un premier temps que des images et des sons confus avant de rencontrer la femme inconnue. Il la nomme Aurora.

Pourquoi, contrevenant au protocole de recherche, ne révèle-t-il rien de sa découverte au reste de l’équipe qui participe à l’expérience.

Il est bientôt plongé dans une spirale et plonge, à chaque nouvelle connexion, un peu plus dans l’univers fantasmatique d’Aurora avec laquelle s’établit une relation exclusive et fusionnelle, dans un monde irréel.

Pour écrire le scénario de son film Kristina Buozyté s’est inspirée d’éléments voisins d’une certaine réalité, de la façon dont la société évolue, du fait que les technologies en constante évolution s’immiscent à l’intérieur de la vie des personnes.

Ces nouveaux modes d’interaction iraient-ils jusqu’à offrir la possibilité d’avoir une forte intimité même sans présence corporelle ? Et dans cette éventualité, qu’en serait-il de la passion ?

Les progrès de la science permettent de constantes nouvelles découvertes sur l’espèce humaine : si l’on sait comment notre cerveau fonctionne, notre comportement émotionnel n’a plus guère de secrets.

C’est sur une documentation très élaborée que la réalisatrice s’est appuyée pour rendre son film aussi réaliste que possible, pour que chaque étape du récit apparaisse comme logique et intelligible, même s’il est encore dans le domaine de l’impossible.

Le sujet, s’il cantonne le film au domaine scientifique, s’il se prête à des séquences oniriques, donne également lieu à des moments qui, rejoignant la passion universelle, peut enflammer deux êtres à un degré de relation palpable.

"Vanishing Waves" est une œuvre de science-fiction qui ouvrirait sur un réel prochain et on se laisse porter par le lyrisme, la beauté des images mais tout autant par ce qui caractérise une histoire d’amour qui saisirait deux êtres quels qu’ils soient et quelles que soient les circonstances de leur rencontre.

Francis Dubois .

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le déserteur »
    Quelque part dans le monde où la guerre fait rage. Philippe, un homme fasciné par le personnage et l’univers des films de Charlie Chaplin a fui Montréal pour un Ouest américain aussi sauvage... Lire la suite (22 août)
  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)