Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Kristina Buozyté (Lithuanie-France-Belgique)

"Vanishing Waves" Sortie en salles le 29 mai 2013

Lukas, un jeune scientifique, décide de participer à une expérience inédite dans le domaine de la neurologie : entrer en communication avec l’esprit d’une femme qui se retrouve dans le coma après un accident de voiture.

Il ne reçoit dans un premier temps que des images et des sons confus avant de rencontrer la femme inconnue. Il la nomme Aurora.

Pourquoi, contrevenant au protocole de recherche, ne révèle-t-il rien de sa découverte au reste de l’équipe qui participe à l’expérience.

Il est bientôt plongé dans une spirale et plonge, à chaque nouvelle connexion, un peu plus dans l’univers fantasmatique d’Aurora avec laquelle s’établit une relation exclusive et fusionnelle, dans un monde irréel.

Pour écrire le scénario de son film Kristina Buozyté s’est inspirée d’éléments voisins d’une certaine réalité, de la façon dont la société évolue, du fait que les technologies en constante évolution s’immiscent à l’intérieur de la vie des personnes.

Ces nouveaux modes d’interaction iraient-ils jusqu’à offrir la possibilité d’avoir une forte intimité même sans présence corporelle ? Et dans cette éventualité, qu’en serait-il de la passion ?

Les progrès de la science permettent de constantes nouvelles découvertes sur l’espèce humaine : si l’on sait comment notre cerveau fonctionne, notre comportement émotionnel n’a plus guère de secrets.

C’est sur une documentation très élaborée que la réalisatrice s’est appuyée pour rendre son film aussi réaliste que possible, pour que chaque étape du récit apparaisse comme logique et intelligible, même s’il est encore dans le domaine de l’impossible.

Le sujet, s’il cantonne le film au domaine scientifique, s’il se prête à des séquences oniriques, donne également lieu à des moments qui, rejoignant la passion universelle, peut enflammer deux êtres à un degré de relation palpable.

"Vanishing Waves" est une œuvre de science-fiction qui ouvrirait sur un réel prochain et on se laisse porter par le lyrisme, la beauté des images mais tout autant par ce qui caractérise une histoire d’amour qui saisirait deux êtres quels qu’ils soient et quelles que soient les circonstances de leur rencontre.

Francis Dubois .

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La chute de l’empire américain »
    Malgré un doctorat en philosophie, Pierre-Paul Daoust est chauffeur pour une société de livraison. Un jour, il assiste à un hold-up au cours duquel deux des trois malfaiteurs sont abattus,... Lire la suite (18 février)
  • « Les moissonneurs »
    En Afrique du Sud, Free State est le bastion d’une communauté blanche isolée, les Africaners. Au milieu d’une famille de riches éleveurs, catholiques fervents, profondément conservateurs où la force... Lire la suite (17 février)
  • « La liberté »
    Dans la plaine orientale corse, Casabianda est un centre de détention au sein d’un vaste domaine agricole. C’est une prison à ciel ouvert qui n’a rien à voir pour l’essentiel des conditions de vie... Lire la suite (17 février)
  • « Peu m’importe si l’histoire nous considère comme des barbares »
    En 1941, l’armée roumaine massacre 20 000 juifs à Odessa. De nos jours, une jeune réalisatrice s’attache au projet de monter un spectacle de cet épisode douloureux, par une reconstitution militaire,... Lire la suite (16 février)
  • « Rencontrer mon père »
    Aujourd’hui Alassane Diago, est devenu un adulte, réalisateur de films. Il décide d’aller à la rencontre de son père qui les a abandonnés, sa mère et lui, sans avoir crié gare, les laissant subitement... Lire la suite (15 février)