Actualité théâtrale

Jusqu’au 16 mars au théâtre de l’Aquarium, partenaire Réduc’Snes

« Vaterland/le pays du père »

On est en 1982. Sur un écran un paysage défile. Devant, un homme est assis avec un sac de voyage. Dans un coin, un guitariste rock joue et dit « Je pénètre dans le pays de mon père ». Et la pièce, écrite par Jean-Paul Wenzel et adaptée par Bernard Bloch, nous invite à un flash-back dans cette quête du père. L’histoire s’enclenche, celle d’un jeune soldat allemand, Wilhelm, qui, à Saint-Etienne, alors que la guerre touche à sa fin, dérobe les papiers d’identité d’un jeune Français, Louis, qu’il a tué accidentellement dans une bagarre. Il s’en sert pour séduire une jeune Française, Odette, qu’il épouse. Traqué par le frère du mort, Henri, qui découvre presque par hasard l’usurpation d’identité, Wilhelm s’enfuit en Allemagne où il disparaît.

La pièce superpose trois périodes, 1944, l’après guerre où, chacun à leur tour, Henri et Odette cherchent Wilhelm et traquent la vérité et enfin 1982, où le fils de Wilhelm et d’Odette part à la recherche de son père. On glisse de la France de la guerre à l’Allemagne vaincue et détruite et enfin à l’Allemagne prospère. On passe aussi d’un personnage à l’autre, chacun révélant un morceau de l’histoire. Cela ressemble à un puzzle dont les pièces s’agencent peu à peu. La musique s’insère entre les paroles, il y a des bruits de gare, de rue, de langue allemande, la vidéo crée une atmosphère de road-movie, avec des fragments de paysages flous, des corps et des mouvements esquissés. On est dans le monde des souvenirs où chacun cherche l’autre. Malheureusement si le procédé s’avère efficace au début, où l’atmosphère est bien créée, il s’use au fil de la pièce. Si on s’attache aux personnages et à l’histoire dans la première partie, on se lasse de cette recherche qui nous fait errer de Francfort à Baden-Baden, de Wuppertal à Hambourg et qui semble bien longue.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h.

Théâtre de l’Aquarium

La Cartoucherie, Route du Champ-de-Manœuvre

75012 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 74 99 61

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)