Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Quand le livre fait le beau.

Venise, ville-monde représentée par Canaletto. Catalogue de l’exposition au Musée Maillol Paris

« Canaletto à Venise » est à la fois une exposition « présentée sous le haut patronage de la ville de Venise », visible jusqu’au 10 février 2013 au Musée Maillol et un livre, sous la direction de Annalisa Scarpa, commissaire de l’exposition.

Ce livre est le catalogue de cette exposition, grande première par son importance et sa pertinence. Les 50 œuvres du peintre vénitien, adulé de son vivant comme aujourd’hui – ses œuvres sont toujours cotées sur le marché de l’art –, comme les dessins extraits de son carnet pour indiquer sa méthode de travail sont présentés pour la première fois. Ils sont commentés de manière à faire comprendre la place de Giovanni Antonio Canal – avec un nom pareil il ne pouvait être que de Venise ! – (1697 – 1768) et ses créations. Les auteur(e)s mettent en regard les plans de Venise de l’époque pour indiquer la part de rêve des « vedute » du peintre.

Mais ce livre est plus qu’un catalogue. Annalisa Scarpa, en un essai d’ouverture, démontre comment Canaletto a conquis la couleur et a exalté la lumière – une patte spécifique, un objectif difficile qui permet de reconnaître un peintre. Les auteur(e)s insistent sur la déconstruction de Venise de Canaletto pour qu’il constitue son propre monde, son propre masque de cette ville. Pour ce faire, L. Puppi reproduit des cartes de l’époque, des vues de Venise. Une confrontation qui fait la démonstration de la créativité du peintre. Alain Tapié parlera d’une « quête de l’illusion ».

Pour la notoriété de Canaletto, le marchand d’art anglais et collectionneur Joseph Smith – quoi de plus Anglais que ce nom là ? – jouera un très grand rôle. Irina Artemieva propose ici un « regard russe sur les œuvres, les « vedute », du peintre.

Au total, une exposition à voir et un livre à lire. Les deux se complètent.

Nicolas Béniès.

« Canaletto à Venise », Gallimard/Musée Maillol.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « Django Main de feu »
    Connaître la biographie de Django Reinhardt est difficile. Surtout son enfance et son adolescence dans cette zone à la limite de Paris dans les années 1910 – année de sa naissance – 1920. La... Lire la suite (1er mars)
  • « La Cité des Rêves », Wojciech Chmielarz
    . Wojciech Chmielarz est un des grands auteurs « noirs » polonais. « La Colombienne », son livre précédent, avait présenté ses deux doubles révoltés Mortka, l’inspecteur chargé des enquêtes – dit le « Kub... Lire la suite (25 février)
  • « Mémoires d’Amérique », John Edgar Wideman
    John Edgar Wideman est un des grands écrivains des Villes américaines qu’il sait investir via ses ghettos noirs. Philadelphie marquée par la présence de Benjamin Franklin, Pittsburgh par son aciérie... Lire la suite (11 février)
  • « Play Boy », Constance Debré
    Constance Debré, lesbienne revendiquée, se raconte sous les traits de « Play Boy », titre qu’il faut prendre dans tous les sens - d’interdit à giratoire. Un « Play Boy » dans le langage courant est un... Lire la suite (9 février)
  • Jean d’Aillon
    Jean d’Aillon poursuit les chroniques d’Edward Holmes et Gower Watson inspirées par Conan Doyle – il faut reconnaître l’intrigue – et habillées par les descriptions de la situation politique et militaire... Lire la suite (8 janvier)