Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Kiyoshi Kurosawa (Japon / France)

"Vers l’autre rive" Sortie en salles le 30 septembre 2015.

Yusuke réapparaît après trois années d’absence auprès de Mizuki, sa compagne.

Il a péri noyé et revient à la vie terrestre pour entamer, avec elle, un parcours qui lui permettra de le conduire à un départ définitif favorable à un vrai deuil.

En japonais, il existe un verbe précis qui désigne l’accompagnement d’une personne mourante par un de ses proches.

Le fait de rester au chevet de l’agonisant, de prendre sa main et de partager ses émotions, en ne quittant jamais son visage des yeux, conduit à des moments de partage précieux et sacrés.

Au cours de ce moment d’intense communion, le passé qu’ont partagé les deux personnes, le passé de chacun qui était resté inconnu de l’autre sont évoqués, évalués et compris.

Dans la culture japonaise, le dialogue émotionnel qui résulte de ce moment est contenu dans l’espace réduit du périmètre du lit.

Mais dans le monde de la fiction on peut étirer le temps et l’espace et traiter le temps de complicité dont résultera le bon déroulement du deuil sous la forme d’un voyage.

C’est l’option qu’a choisie le réalisateur Kivoshi Kurosawa avec son film "Vers l’autre rive".

Cinéma : Vers l'autre rive

Contrairement aux règles du récit le plus souvent répandu qui veut que les fantômes réapparaissent aux vivants dans un but de vengeance, sous des formes plus ou moins inquiétantes, les revenants de " Vers l’autre rive " ont d’autres préoccupations que d’effrayer.

Au terme de ces trois années de disparition, Miziki n’adresse aucun reproche à Yusuke. Avertie des raisons de cette disparition, elle souscrit à son vœu d’effectuer un voyage qui sera comme toute une vie en réduction.

Au cours de ce périple, le couple va être amené à retrouver différentes personnes dont la compagnie a jalonné leur vie. Au cours de ces retrouvailles chaleureuses et sans questionnements, ils devront se soumettre aux exigences des circonstances, effectuer différentes sortes de travaux auxquels ils se sont consacrés par le passé ou rattachés à des projets non aboutis.

D’abord peuplé de revenants qui attendent leur heure, " Vers l’autre rive " tend bientôt vers une sorte de suspense intérieur qui s’accorde parfaitement avec la mise en scène de Kiyoshi Kurosawa.

De la même façon que " Shokusai " brassait les genres, promenant le récit du drame social vers le film fantastique, " Vers l’autre rive " emprunte un chemin inverse. Il part d’un thème fantastique pour atteindre l’essence même des relations humaines.

Pétri d’éléments puisés dans la spiritualité japonaise, ce film offre aux esprits occidentaux, d’autres regards sur le deuil et la possibilité de penser autrement la mort, et par conséquence, la vie.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Nous les Coyotes »
    Amanda et Jake ont vingt ans. Ils sont très amoureux, confiants en l’avenir jusqu’à l’insouciance. Ils ont pris la décision d’aller vivre à Los-Angeles. Elle est issue de la petite bourgeoisie, lui... Lire la suite (9 décembre)
  • « Pig »
    Un mystérieux serial-killer décapite les uns après les autres les cinéastes les plus appréciés de Téhéran. Hassan Kasmai, un réalisateur iranien s’étonne d’être épargné. Censuré par le pouvoir depuis des... Lire la suite (4 décembre)
  • « Casting »
    La préparation du tournage d’un remake pour la télévision du film de Rainer Werner Fassbinder « Les larmes amères de Petra von Kant » entre dans sa phase finale. Cependant, la réalisatrice hésite... Lire la suite (4 décembre)
  • « La permission »
    Efrooz est la capitaine d’une équipe féminine de Futsal en Iran qu’elle entraîne avec une joviale énergie depuis onze ans. Alors que le rêve qui était dans les esprits des joueuses de se trouver en... Lire la suite (25 novembre)
  • « Gutland »
    Au début de l’été, Jens se présente dans un village luxembourgeois à la recherche d’une embauche pour un emploi saisonnier. Mais les moissons ont déjà commencé et partout les effectifs sont au complet.... Lire la suite (25 novembre)