Actualité théâtrale

Vers la disparition du Tarmac

Le Tarmac est l’unique théâtre entièrement dédié à la création contemporaine francophone.

A la fois une invitation au voyage, un espace de rencontres et un tremplin pour les artistes des quatre coins du monde et de l’Afrique francophone

Orienté vers le théâtre et la danse, le Tarmac s’engage pour la création et l’accompagnement durable des artistes francophones en favorisant la circulation des œuvres qu’il contribue à faire connaître au sein des réseaux internationaux,

Fort d’un projet artistique qui participe à la compréhension du monde, il développe une importante action éducative culturelle de médiation et une politique d’accessibilité qui prône un théâtre ouvert à tous, un lieu de débat, de rencontre et d’écoute.

Dès lors, le descriptif du lieu peut se lire à l’imparfait, puisque le Ministère de la Culture qui s’était jusqu’ici montré silencieux pour ne pas discret, hormis quelques innovations timides, montre qu’il a des griffes et qu’il est capable de prendre la décision d’effacer le Tarmac de la liste des théâtres parisiens pour créer un nouveau lieu (à trouver) où pourraient se voir réunis la mission de ce dernier et celle du «  Théâtre ouvert  », un espace sans doute envié que son propriétaire, le Moulin Rouge, souhaitait récupérer, ce qui s’était jusqu’ici heurté à l’équipe conduite par Lucien et Micheline Attoun, les créateurs depuis 1971 et à la volonté du Ministère et de la ville de Paris de préserver ce lieu auquel le théâtre contemporain doit tant !

Est-ce le fait d’une méconnaissance de la mission totalement différente de ces deux théâtres ou plus sûrement, la volonté opportuniste de s’attaquer, selon les pratiques du gouvernement, aux plus vulnérables ? Le résultat est que nous assisterons à la double disparition de deux lieux mythiques.

Les méthodes d’un Ministère de la Culture docile et qui emboîte le pas à la politique du Gouvernement, restent pour le moins discutables puisque, selon le communiqué de l’équipe du Tarmac, sa directrice a appris le nouvelle de la prochaine fermeture du Tarmac le 31 janvier par voie de presse, autrement dit, sans qu’il y ait eu, au préalable de la décision, la moindre concertation avec le lieu.

La disparition du Tarmac et de Théâtre Ouvert ne serait-elle pas annonciatrice de prochaines décisions ravageuses ?

Montrons-nous vigilants mais cela suffira-t-il ?

Francis Dubois

Théâtre Ouvert 4 Cité Véron 75 018 Paris

Le Tarmac 159 Avenue Gambetta 75 020 Paris

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)