Actualité théâtrale

Jusqu’au 2 novembre au Grand Parquet

« Victoire, la fille du soldat inconnu »

Naître à Paris le jour de la mort de son père à Verdun, le 14 juillet 1916, et être prénommée Victoire à la demande d’une grand-mère bigote, plutôt réactionnaire et patriote, c’est un pied de nez à l’histoire. Mais avoir une maman suffragette, qui vous appelle Chourinette et vous apprend à être libre et en outre, une nounou concierge libertaire, cela vous prédispose à refuser d’imaginer Jeanne d’Arc raccommodant les chaussettes de Vercingétorix !
Théâtre : Victoire
Sylvie Gravagna, en douze tableaux et quelques chapeaux, nous conte avec beaucoup d’humour la grande marche toujours non terminée des femmes vers leur émancipation et l’égalité. Tantôt conteuse, faisant à l’occasion appel au public, tantôt chanteuse sur les chansons de Mireille et Jean Nohain plus quelques autres, elle nous fait traverser l’histoire, de la guerre de 1914 à Simone de Beauvoir, d’une société patriarcale, sexiste et coloniale à la société de consommation en passant par le Front Populaire. On peut regretter que Sylvie Gravagna n’ait pas davantage choisi d’orchestrer les morceaux qu’elle chante, mais ce n’est pas tous les jours que l’on peut s’offrir un manifeste féministe qui n’a rien d’un pensum. C’est enlevé, parfois caustique mais toujours juste, et souvent très drôle,

Micheline Rousselet

Jeudi, vendredi, samedi à 19h, le dimanche à 15h

Le Grand Parquet

35 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris

Réservations : 01 40 05 01 50

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La guerre des salamandres »
    C’est en 1935 que Karel Čapek, auteur tchèque à qui l’on attribue généralement l’invention du mot « robot », écrivait cette fable entre dénonciation et dystopie. Un vieux marin découvre dans les îles de la... Lire la suite (20 octobre)
  • « La machine de Turing »
    Le destin d’Alan Turing a tout pour émouvoir. Génial mathématicien, il réussit dès 1942 à casser le code secret Enigma, utilisé durant la guerre par l’Allemagne nazie pour ses transmissions. Il permet... Lire la suite (19 octobre)
  • « Le banquet »
    Après s’être attachée à mettre en scène le monde des bureaux dans Open space en 2014, la comédienne, danseuse, auteure et metteuse en scène Mathilda May s’attaque, au sens propre du terme, au banquet... Lire la suite (16 octobre)
  • « La nostalgie du futur »
    Un jour quelque chose a bouleversé Catherine Marnas, directrice du TnBA, le télescopage d’un documentaire vu à la télévision, montrant la richesse obscène et vulgaire des dirigeants d’une société... Lire la suite (15 octobre)
  • « De la démocratie »
    En 1835, dans De la démocratie en Amérique , un aristocrate normand livre un portrait sans complaisance de ce système politique qu’il a observé lors de son voyage en Amérique. Il admire cette... Lire la suite (14 octobre)