Articles parus dans l’US

Violences faites aux femmes L’US Mag N° 756 - 14 novembre 2015

La France malheureusement dans le peloton de tête.

Une femme sur cinq en Europe a subi des violences physiques ou sexuelles, presque une sur deux des violences psychologiques (1).
En tête : les Pays-Bas, la Suède, la Roumanie. En quatrième place : la France, où une femme sur quatre dit avoir été victime de violences physiques, alors que la moyenne européenne est de 22 %.
Les pays du Nord (Suède, Danemark), pourtant très en pointe en termes d’égalité homme-femme, ont les plus mauvais chiffres. Certainement parce que les femmes ont plus sensibilisées à leurs droits fondamentaux, et qu’elles hésitent moins à parler et se sentent plus légitimes à dénoncer les violences.

Violences multiples

De nombreuses enquêtes ont montré la diversité de ces violences, de nature physique, sexuelle, psychologique, économique, dans l’espace privé ou public.
Les violences alimentent l’insécurité des femmes, entravent leur liberté, affectent leur santé mais aussi celles des 143 000 enfants qui vivent dans des ménages où des femmes sont victimes de violences. Surtout que 42 % de ces enfants ont moins de 6 ans. Chaque année en France, 84 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont violées ou victimes de tentatives de viol. Pourtant, selon le recensement de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, seulement une sur dix déclare avoir déposé plainte. Dans 90 % des cas, les femmes connaissent leur agresseur.

Dans tous les milieux

Une femme sur cinq déclare avoir déjà subi du harcèlement sexuel au travail et 80 %
être régulièrement victimes d’attitudes sexistes, selon le groupe EGALIS.
Les violences traversent tous les milieux, toutes les professions, y compris l’éducation.
Pour les prévenir, il faut former les professionnel-les comme les élèves à l’égalité de genre et refuser la loi du silence.
Un seul mot d’ordre : donner la parole aux victimes, et surtout les accompagner.
Un numéro à composer, celui de Violences femmes info : le 3919.
Un site : stop-violences-femmes.gouv.fr.

Aurélia Sarrasin


(1) Enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne menée sur 42 000 femmes en 2014.

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Motion de soutien : Pas touche à Charlène
    Le SNES-FSU exige la régularisation de Charlène Mayamba Cosi. Charlène Mayamba Cosi est une jeune femme de 19 ans menacée d’expulsion. Arrivée du Congo enceinte comme mineure isolée en décembre... Lire la suite (4 octobre)
  • Migrants : Droits maritimes bafoués
    L’été s’est encore révélé meurtrier en Méditerranée. Les États européens n’appliquent toujours pas les droits maritimes essentiels et refusent les naufragés secourus. Ces derniers, des enfants en bas âge,... Lire la suite (3 septembre)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations... Lire la suite (3 septembre)
  • Lyon : Capitale de l’extrême droite
    Cette image déplorable surgit à nouveau dans les médias. L’annonce par Marion Maréchal de l’implantation de son institut de science politique, la tenue du bureau du FN le 1er juin, sont un symbole.... Lire la suite (5 juillet)
  • Violences policières : manifester est un droit
    En mai dernier, une grenade dite assourdissante arrachait la main d’un militant sur la ZAD de Notre-Dame-des- Landes. Son nom s’ajoute à la longue liste des militants gravement blessés lors de... Lire la suite (5 juillet)