Articles parus dans l’US

Violences faites aux femmes L’US Mag N° 756 - 14 novembre 2015

La France malheureusement dans le peloton de tête.

Une femme sur cinq en Europe a subi des violences physiques ou sexuelles, presque une sur deux des violences psychologiques (1).
En tête : les Pays-Bas, la Suède, la Roumanie. En quatrième place : la France, où une femme sur quatre dit avoir été victime de violences physiques, alors que la moyenne européenne est de 22 %.
Les pays du Nord (Suède, Danemark), pourtant très en pointe en termes d’égalité homme-femme, ont les plus mauvais chiffres. Certainement parce que les femmes ont plus sensibilisées à leurs droits fondamentaux, et qu’elles hésitent moins à parler et se sentent plus légitimes à dénoncer les violences.

Violences multiples

De nombreuses enquêtes ont montré la diversité de ces violences, de nature physique, sexuelle, psychologique, économique, dans l’espace privé ou public.
Les violences alimentent l’insécurité des femmes, entravent leur liberté, affectent leur santé mais aussi celles des 143 000 enfants qui vivent dans des ménages où des femmes sont victimes de violences. Surtout que 42 % de ces enfants ont moins de 6 ans. Chaque année en France, 84 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont violées ou victimes de tentatives de viol. Pourtant, selon le recensement de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, seulement une sur dix déclare avoir déposé plainte. Dans 90 % des cas, les femmes connaissent leur agresseur.

Dans tous les milieux

Une femme sur cinq déclare avoir déjà subi du harcèlement sexuel au travail et 80 %
être régulièrement victimes d’attitudes sexistes, selon le groupe EGALIS.
Les violences traversent tous les milieux, toutes les professions, y compris l’éducation.
Pour les prévenir, il faut former les professionnel-les comme les élèves à l’égalité de genre et refuser la loi du silence.
Un seul mot d’ordre : donner la parole aux victimes, et surtout les accompagner.
Un numéro à composer, celui de Violences femmes info : le 3919.
Un site : stop-violences-femmes.gouv.fr.

Aurélia Sarrasin


(1) Enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne menée sur 42 000 femmes en 2014.

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • CIMADE : défendre les étrangers
    La Cimade, association créée en 1939, défend la dignité et les droits des personnes étrangères, quelles que soient leurs origines et leurs convictions. Les bénévoles de La Cimade, 2 800 personnes... Lire la suite (2 avril)
  • Trêve hivernale : reprise des expulsions
    Avec la fin de la trêve hivernale, les expulsions vont reprendre, et de nombreuses familles vont encore se retrouver à la rue. Nos élèves, et parfois aussi nos collègues, sont touchés mais osent... Lire la suite (2 avril)
  • France : l’IVG prise en otage
    Le principal syndicat des gynécologues menace de faire la grève des IVG s’il n’est pas reçu par la ministre de la Santé sur une revendication concernant une assurance. Une énième provocation et... Lire la suite (2 avril)
  • CEDH : Mineurs isolés étrangers en France
    L’UNICEF et dix-huit organisations dénoncent, devant le Conseil d’État, « un recul historique pour les droits des enfants ». Elles pointent du doigt le décret qui durcit les conditions de prise en... Lire la suite (2 avril)
  • Mineur en danger, mobilisation au Havre
    Alpha, jeune guinéen de 17 ans, est en CFA horticulteur ; il a fui son pays pour échapper aux violences familiales. Il est victime de la nouvelle loi « asile »-immigration qui permet de faire... Lire la suite (27 mars)