Communiqués

Violences policières contre les lycéen-ne-s

Le SNES-FSU, le SNEP-FSU et le SNESUP-FSU condamnent vivement les violences policières dont ont été victimes des lycéens, dans l’enceinte ou à l’extérieur des établissements scolaires, dans le cadre des mobilisations du 22 mai. Les lycéens entendaient manifester leur opposition aux nouvelles règles d’affectation à l’Université , règles qui engendrent beaucoup d’inquiétude chez les jeunes et leurs familles. L’action des forces de l’ordre a été brutale et disproportionnée, des lycéens pour la plupart mineurs ont été traînés à terre, confinés longuement dans un bus, en garde à vue pendant deux jours et deux nuits, sans même que les familles puissent être informées des lieux de détention. Ces pratiques sont inacceptables ! Et Le Snes, le Snep, le Snesup demandent une réaction forte de la part des Ministres de l’Enseignement supérieur et de l’Éducation nationale pour éviter que ne se reproduisent de tels agissements.

Autres articles de la rubrique Communiqués