La défense des droits humains

Violences policières : croche-pied à l’éthique

Récemment, plusieurs cas de violence policière ont été mis sur la place publique : matraquage d’un homme à terre, tir de LBD à bout portant, croche-pied à une manifestante, « gilet jaune » frappé alors qu’il est immobilisé au sol... jusqu’à la mort d’un livreur, suite à son arrestation pour des impayés de contraventions liées à des infrac­tions au code de la route.

Des paroles aux actes

Ces faits ont contraint le pouvoir en place à devoir s’exprimer. Ainsi, consécutivement, le Président de la République et le Ministre de l’Intérieur ont-ils tenté de répondre à la légitime indignation. Mais leur discours s’est contenté de parler de manquement à l’éthique, de problèmes de « déontologie » et de dérives individuelles, niant ainsi une fois de plus leur responsabilité politique, première, dans cette violence d’État. Quelle drôle d’éthique que celle qui consiste à refuser d’assumer ses actes ! Si l’on peut estimer que leurs propos sont un premier résultat de la mobilisation militante, notamment associative et syndicale, on ne peut s’en contenter.
Des actes sont nécessaires : immédiatement, interdiction des LBD et des pratiques dangereuses comme le plaquage ventral ; rapidement, redéfinition de la doctrine du maintien de l’ordre et mise en place d’une structure de contrôle indépendante de la hiérarchie policière ; et enfin, remise à plat des lois liberticides pérennisant la législation d’exception de l’État d’urgence.

Hervé Le Fiblec

Autres articles de la rubrique La défense des droits humains

  • Violences conjugales : retards coupables
    La « grande cause nationale » tarde à trouver des mesures concrètes. Les chiffres sont consternants : 146 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint en 2019. Elles ne seront... Lire la suite (31 août)
  • Pauvreté : situation alarmante à travers le monde
    La pandémie a entraîné une crise socio-économique sans précédent. L’augmentation significative du nombre de nouveaux pauvres en quelques semaines est un signe de la gravité de la crise sociale à venir.... Lire la suite (7 juillet)
  • Mobilisation E3C : surveiller et punir
    Seule réponse du ministère aux mobilisations contre les E3C : la répression. Pendant des semaines, les personnels se sont largement mobilisés contre les E3C rejetées dans la majorité des lycées. Le... Lire la suite (22 juin)
  • Soutien à François Sauterey
    François Sauterey, militant historique du SNES-FSU, dont l’engagement sans faille pour défendre les droits humains et les libertés est unanimement reconnu, a été verbalisé le 1er mai à Paris pour... Lire la suite (21 juin)
  • COVID-19 : vigilance à tous les étages
    Le gouvernement souhaite développer une application qui utilisera le traçage et la géolocalisation pour repérer les malades du Covid-19. Une démarche qui ne va pas sans poser de questions, éthiques et... Lire la suite (4 mai)