La défense des droits humains

Violences policières : mais que fait la justice ?

Cafouillages et conflits d’intérêts, l’affaire Legay ne cesse de rebondir.
Le 16 mars, Geneviève Legay, militante d’ATTAC bien connue à Nice, a été gravement blessée lors d’une charge de CRS. Elle manifestait pacifiquement place Garibaldi.
Certains secteurs de la ville avaient été interdits aux manifestants en raison de... la venue du Président chinois. Les images ont fait le tour de la France.

Contre-enquête
Dans un premier temps, le procureur chargé de l’enquête à Nice déclarait qu’elle n’avait pas été touchée par les policiers... mais a dû rétropédaler deux jours plus tard. Les images qui tournaient en boucle dans les médias ne faisaient aucun doute. De plus, alors que Geneviève Legay était sur son lit d’hôpital, souffrant de plusieurs fractures au crâne, aux côtes et au coccyx, des policiers sont venus dans sa chambre pour tenter de lui faire dire qu’ils ne l’avaient pas touchée et que c’était la faute d’un journaliste ! Cela ressemble fort à une tentative de subornation de témoin.
Mais ce n’est pas tout : le procureur a eu « l’excellente » idée de confier l’enquête à... la compagne du commissaire qui a ordonné la charge qui a provoqué la chute de Geneviève Legay. Et il ne voit pas où est le problème !
L’avocat de Geneviève Legay a demandé le dépaysement de l’affaire, en espérant un « grand nettoyage » au sein de la justice et de la police à Nice.
Aujourd’hui, Geneviève Legay va mieux, elle fait des projets d’avenir mais, si elle n’est plus en soins intensifs, elle est encore hospitalisée et ses multiples fractures la font encore souffrir. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et que justice lui soit rendue.

Olivier Sillam

Autres articles de la rubrique La défense des droits humains

  • Loi de bioéthique et PMA : maintenir la pression
    Le risque de voir l’examen de la loi sur la bioéthique encore repoussé était encore important il y a peu. Ce projet arrivera en discussion à l’Assemblée en septembre. Enfin ! diront celles qui attendent... Lire la suite (2 juillet)
  • Alabama : État de la honte
    Dans plusieurs États américains, les droits des femmes ont subi dernièrement un terrible retour en arrière. À l’État d’Alabama, revient désormais le triste honneur de disposer de la législation la plus... Lire la suite (17 juin)
  • Aide aux migrants : indignation : grève des associations
    Elles sont une vingtaine d’associations à dénoncer une situation dramatique notamment dans le Nord-Est de Paris où les personnes vivent dans des « conditions sanitaires déplorables, privées d’accès à... Lire la suite (22 mai)
  • Mettre la profession sous contrôle
    Réserve ? Notre ministre entend introduire dans le code de l’éducation, via l’article de la loi sur "l’École de la confiance" la notion d’exemplarité, qui renvoie, sans la nommer, à l’obligation de... Lire la suite (17 avril)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations dénoncent... Lire la suite (Septembre 2018)