Articles parus dans l’US

Violences policières : manifester est un droit L’US MAG - Supplément au n° 779 du 9 juin 2018

En mai dernier, une grenade dite
assourdissante arrachait la main d’un
militant sur la ZAD de Notre-Dame-des-
Landes. Son nom s’ajoute à la longue
liste des militants gravement blessés
lors de manifestations, quand ils n’y ont
pas perdu la vie comme Rémi Fraisse
en 2014.
Aucun manifestant ne devrait être blessé
lors d’une manifestation, puisque selon
l’article 431-3 du code pénal,
« la force déployée doit être proportionnée
au trouble à l’ordre public et doit prendre
fin lorsque celui-ci a cessé ».
Ces incidents graves et inacceptables
se répètent trop souvent. Le pouvoir
politique doit prendre ses
responsabilités et faire en sorte que
les citoyens puissent manifester
sans craindre pour leur vie ou pour leur
intégrité physique.

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Migrants : Droits maritimes bafoués
    L’été s’est encore révélé meurtrier en Méditerranée. Les États européens n’appliquent toujours pas les droits maritimes essentiels et refusent les naufragés secourus. Ces derniers, des enfants en bas âge,... Lire la suite (3 septembre)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations... Lire la suite (3 septembre)
  • Lyon : Capitale de l’extrême droite
    Cette image déplorable surgit à nouveau dans les médias. L’annonce par Marion Maréchal de l’implantation de son institut de science politique, la tenue du bureau du FN le 1er juin, sont un symbole.... Lire la suite (5 juillet)
  • Marche des fiertés 2018 : rester mobilisé-e-s !
    Mai, juin, juillet sont les trois mois des marches des fiertés partout en France. Revendiquant l’égalité (PMA pour toutes), combattant les violences, ces marches sont l’occasion de rappeler que... Lire la suite (5 juillet)
  • Le silence est d’or : secret des affaires
    La loi sur le secret des affaires constitue un grave recul pour le droit d’alerte publique et d’information dont la reconnaissance avait progressé en 2016 avec la loi Sapin II. Transposition « dure... Lire la suite (5 juillet)