Actualité théâtrale

Vingtième Théâtre jusqu’au 25 novembre

"Vis ma vie" Texte d’Emmanuel Darley - Mise en scène Yves Chenevoy

Dans un avenir pas si lointain, un couple de « zurbains » assis dans un TGV qui les mènera de la capitale à la mer en trois heures, envie ceux qui vivent au vert et rêve d’un voyage dans l’autre univers, celui des ruraux. Ceux-ci, invisibles, ignorés et enfermés dans un autre monde sont les pygmées de ces temps futurs. Les premiers rêvent d’une vie plus saine, plus près de la nature, tandis que les seconds étouffent entre la télé et le café avec ses jeux de grattage.

Crédit : Didier Gauduchon

Emmanuel Darley a écrit sur ce thème dans un style vif et percutant une farce d’anticipation où se télescopent ville et campagne dans un avenir possible. La mise en scène d’Yves Chenevoy utilise habilement des panneaux, alternant une herbe d’un vert à faire rêver et des décors géométriques très design pour caractériser les deux univers. Elle accentue par les costumes et les éléments scéniques le côté un peu fou de la pièce, permet de dépasser certains lieux communs et de s’échapper vers un doux délire. La campagne est plus verte que verte, dans le train les zurbains n’ont même plus leur portable à la main, il est intégré dans leur costume futuriste, coloré et rigolo. Dommage toutefois que les changements de décor avec un jeu de cubes répétitif, ralentissent un peu trop le rythme de la pièce.

Claudie Arif et Brice Beaugier sont des zurbains « ravis » qui rêvent d’une campagne imaginaire, qui se lancent dans la traversée du miroir en frissonnant devant les dangers qui les attendent et qui découvriront autre chose en passant de l’autre côté. Malika Birouk campe une rurale révoltée, qui cherche à tout prix à quitter le monde où on l’a enfermée.

Et si cette fable n’était pas si futuriste ! Où est le bonheur, à la ville, à la campagne ou là où on n’est pas ? Comment dépasser les clichés sur l’autre, comment partager ? On en sort sans réponse, mais avec l’envie d’en discuter.

Micheline Rousselet

Du mercredi au samedi à 19h, le dimanche à 15h. Relâche le lundi et le mardi.
Vingtième Théâtre
7 rue des Plâtrières, 75020 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 65 97 90

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La Comédie-Française lance La Comédie continue !
    COMMUNIQUÉ DE PRESSE > vendredi 27 mars 2020 > La Comédie continue ! > Tel est le nom de la première chaîne en ligne de la Comédie-Française. > À partir du lundi 30 mars 2020 à 16h, plusieurs levers... Lire la suite (31 mars)
  • « Sois un homme »
    Qu’est-ce qu’être une femme ? La question a beaucoup interrogé écrivain.e.s et philosophes depuis déjà un certain temps. Mais s’agissant des hommes, elle apparaît plus originale tant des siècles de... Lire la suite (17 mars)
  • « Illusions perdues »
    Après ses brillantes adaptations d’Homère ( Iliade puis Odyssée ) et de Chanson douce de Leïla Slimani, Pauline Bayle s’est lancé dans l’adaptation du roman de Balzac. C’est au fonctionnement du... Lire la suite (17 mars)
  • « L’éveil du printemps »
    La pièce de Franck Wedekind fit scandale a son époque (1890) et fut interdite de longues années pour pornographie. Elle offrait un regard osé sur la jeunesse, défendait le désir adolescent et pointait... Lire la suite (16 mars)
  • « Médéa mountains »
    Alima Hamel, la jeune poétesse, musicienne et chanteuse d’origine algérienne évoque ici son histoire personnelle. Elle se souvient du bonheur des vacances familiales quand elle quittait Nantes avec... Lire la suite (12 mars)