Éditos

Assises de la Refondation : donner de la voix

Les 2 et 3 mai prochains, le ministère de l’Education nationale organise les "assises de la refondation". Au programme : anciens ministres, parlementaires et thématiques larges : réussite, gouvernance, justice, efficacité.... Le SNES et la FSU répondront bien entendu présents, sans se leurrer un instant sur l’issue de ces journées. Leurs modalités d’organisation ne laissent en effet aucune place au débat et ne permettront qu’une parole policée et canalisée.
Il ne s’agirait pas de faire le bilan, mais faire la promotion des initiatives prises par les quelques « pionniers de la réforme » et d’alimenter le discours ministériel d’autosatisfaction. Le SNES-FSU ira donc y porter la parole des personnels et leurs témoignages sur les pressions qu’ils subissent et les conditions inadmissibles du plan de formation.

Plutôt que de prendre le temps de recevoir les organisations syndicales pour discuter sincèrement de la réalité des dispositifs imposés par la réforme et des conditions de la rentrée, qui s’annoncent chaotiques, le ministère préfère s’adonner à une vaste opération de com’ et tenter de faire oublier la contestation de la réforme du collège. Rien non plus sur le bilan de la réforme Châtel, ou sur l’augmentation, largement sous-évaluée, des effectifs du lycée.

Pour se rappeler au bon souvenir de notre ministre, les sections SNES de l’Ile-de-France organiseront un rassemblement devant le Palais Brongniart à 14h le 2 mai, et une conférence de presse de la FSU nationale qui permettra aux journalistes présents de rencontrer les personnels et d’entendre leurs analyses de la Refondation et leurs exigences pour le second degré.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Quand le budget dicte sa loi
    « Sortons de l’entrée par les moyens quand on parle d’éducation, travaillons le qualificatif plutôt que le quantitatif. » Telle est, peu ou prou, la teneur des propos du ministre de l’Éducation... Lire la suite (1er décembre)
  • Un véritable choix de société
    Le tirage au sort infligé aux bacheliers souhaitant intégrer une formation non sélective parce que les capacités d’accueil étaient saturées a suscité un émoi bien légitime et assez consensuel. Les... Lire la suite (13 novembre)
  • Un message sans équivoque
    La journée de grève et de manifestations du 10 octobre à l’appel unanime des organisations a connu un réel succès chez les personnels de l’Éducation nationale. Très présents dans les manifestations... Lire la suite (13 octobre)
  • Employable et corvéable
    Décidément le Medef ne recule devant rien et les dernières décisions du gouvernement sur le code du travail lui ont donné des ailes ! Non content d’avoir obtenu encore plus de flexibilité imposée aux... Lire la suite (23 septembre)
  • Sortie du bois
    La figure « jupitérienne » s’est vite transformée en une incarnation beaucoup plus prosaïque du libéralisme. « L’été budgétaire » du gouvernement n’a laissé aucun doute sur son orientation. À l’avalanche de... Lire la suite (31 août)