Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Naomi Kawase (Japon- France)

« Voyage à Yoshino » Sortie en salles le 28 novembre 2018 .

Jeanne est partie pour le Japon près de la forêt de Yoshino, à la recherche d’une plante médicinale réputée être un remède miracle à de nombreux maux. Arrivée à destination, elle fait la connaissance de Tono, un garde-forestier qui lui propose de l’accompagner dans sa quête. Mais la recherche de la plante miracle n’est pas le seul but du voyage de Jeanne au Japon. Ce voyage est aussi pour elle, l’occasion de faire un retour sur son passé.

Car il y a vingt ans, dans cette même forêt de Yoshino, Jeanne a vécu son premier amour.

Venant après «  Les délices de Tokyo » et «  Vers la lumière » , deux réalisations de tonalités très différentes, « Le voyage à Yoshi n  » fait écho à un film plus ancien de la cinéaste «  La forêt de Nogari  » où déjà la forêt était un personnage central du récit. La forêt de Nogari qui a un pouvoir mystique et mystérieux et présente le risque, quand on y pénètre de s’y perdre et d’en sortir transformé.

Ici, le voyage qu’a entrepris Jeanne, risque d’avoir le même effet, ce sera pour d’autres raisons.

La longue marche dans la forêt de Yoshino, sa rencontre avec Tono et le retour sur son passé pourraient bien, hors de l’effet magique de la forêt, la transformer.

Cinéma : Voyage à Yoshino

Après avoir, dans ses deux films précédents, exploré des environnements urbains, Naomi Kawase a fait, avec «  Voyage à Yoshi no   » un retour à la nature et à la forêt.

Le film est une plongée dans la nature et, comme dans de nombreuses de ses œuvres, elle traite de ces choses qu’on a enfouies, perdues dans la mémoire et qui peuvent ressurgir, à tout instant, avec force.

Naomi Kawase filme la forêt à deux hauteurs. Elle filme à hauteur de leurs pas, l’avancée des personnages dans leur recherche de la plante médicinale. Mais elle filme comme une magnifique masse mouvante, les parties hautes de la forêt, les imposants feuillages quand ils sont livrés au vent.

La forêt comme un havre de silence et de tranquillité mais tout autant comme contenant une lente menace permanente.

Pour Naomi Kawase, la forêt est chargée de mystère, un lieu à la fois hostile et partenaire dont il faut tout attendre et qu’il faut célébrer pour sa duplicité et sa beauté.

Dans le contexte de la mystérieuse recherche et des rencontres, les personnages évoluent hors de la mesure du temps et Juliette Binoche, dans cette expérience cinématographique nouvelle, épouse merveilleusement par son jeu sensible, toujours à fleur de peau, l’étrangeté d’un récit aux limites du réel et pourtant bien ancré dans la réalité des sentiments.

Elle et ses partenaires japonais composent une distribution très cohérente.

Encore une très belle et envoûtante réalisation à l’actif de la toujours imprévisible Naomi Kawasé.

Francis Dubois

,

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sorry we missed you »
    Ricky est un bosseur. Il est motivé par le souci d’apporter le meilleur confort possible à sa famille, sa femme aide-à-domicile dévouée aux personnes âgées qu’elle assiste et ses deux enfants, la sage et... Lire la suite (21 octobre)
  • « 5 est le numéro parfait »
    Pepino lo Cicero est un homme vieillissant. Ex tueur à gages de la Camorra, il a passé le relais à son fils qui gravit les échelons du crime organisé. Mais le jeune homme est froidement assassiné au... Lire la suite (20 octobre)
  • « Au bout du monde »
    Yoko, une très jeune femme, est reporter pour une émission de télévision très populaire au Japon. Ses recherches, en vue de prochaines tournages, l’amènent en Ouzbekistan où elle ne trouve pas de... Lire la suite (19 octobre)
  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)