Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Philippe Godeau (France)

« Yao » Sortie en salles le 23 janvier 2018.

Dans son village du nord du Sénégal, Yao, un jeune garçon de treize ans est en admiration devant Seydou Tall, un célèbre comédien français qui doit venir à Dakar pour une signature du livre qu’il vient de publier. Pour rencontrer son idole, Yao n’hésite pas un seul instant à faire une fugue et à parcourir en solitaire les 580 kilomètres qui séparent son village de la capitale.

Touché par la détermination du jeune garçon à le rencontrer, Seydou décide d’annuler ses obligations et de le ramener auprès de sa famille. Mais au fur et à mesure du voyage sur les routes poussiéreuses et incertaines du Sénégal, Seydou comprendra bientôt qu’en roulant vers le village de l’enfant, il roule surtout vers ses propres racines.

Cinéma : Yao

Philippe Godeau («  Un dernier pour la route » avec François Cluzet) portait depuis longtemps le projet de réaliser un film sur le sujet du retour aux origines d’un personnages détourné d’elles par un succès public aveuglant. Très vite, la présence d’Omar Sy s’est imposée et le célèbre comédien a adhéré au projet au point d’aider activement à son montage jusqu’à en devenir un des producteurs.

«  Yao  » est le récit du retour aux racines d’un homme célèbre qui ignorait que des liens le tenaient attaché à un pays dont ses aînés étaient originaires mais où lui même n’était jamais allé et dont la célébrité dont il jouit l’a d’autant plus éloigné.

C’est aussi un conte avec tout ce que ce genre cinématographique implique de candeur et d’entorses au réalisme.

Car qui de Yao, l’enfant rêveur mais déterminé du fin-fond du Sénégal ou de Seydou Tall le riche et célèbre acteur de cinéma va, à partir de leur rencontre, le temps d’une parenthèse, vivre le plus son propre conte de fée ?

Yao est devenu l’ami de son « idole » et son rêve est allé bien au-delà de ses espérances puisque tout le village lui est maintenant reconnaissant d’avoir ramené chez eux l’acteur tant adulé.

Quant à Seydou, ce retour à ses origines aura bouleversé sa vie et révélé son attachement jusque là improbable à ses racines.

Le film de Philippe Godeau ne fonctionne pas sans une large part de candeur et des ressorts narratifs trop souvent prévisibles.

La fugue d’un pré-adolescent, sa rencontre sans difficulté avec Seydou, leur sympathie immédiate sont autant d’opportunités scénaristiques qui vont dans le sens du conte.

Du coup, on peut s’interroger sur la nature du public auquel s’adresse plus particulièrement le film.

On imagine très bien le film projeté face un public d’adolescents en vue d’un débat sur l’importance des racines ou sur le conte au cinéma.

Une belle histoire d’une belle amitié dans un décor de beaux et vastes paysages.

Il suffit de se laisser aller pour savourer et de ne pas y regarder de top près.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Lola vers la mer »
    Lorsque Lola, jeune fille transgenre de dix huit ans est sur le point de se faire opérer, que la phase finale de sa transformation est imminente, sa mère qui l’avait toujours soutenue dans sa... Lire la suite (7 décembre)
  • « Les envoûtés »
    La directrice du magazine où Coline n’a jusque là écrit que sur des romans récemment parus lui propose de se charger de la rubrique « Le récit du mois ». Pour cela, elle doit rejoindre dans la maison au... Lire la suite (7 décembre)
  • « Un été à Changsha »
    Dans l’été caniculaire de Changsha, ville située au cœur de la Chine, l’inspecteur Bin enquête sur une drôle d’histoire, la disparition d’un jeune homme dont on a retrouvé le bras sur les bords de la... Lire la suite (3 décembre)
  • « Seules les bêtes »
    Un femme disparaît mystérieusement. Sa voiture est retrouvée abandonnée au bord de la route de montagnes qui conduit à quelques fermes isolées du Causse. Alors que la gendarmerie tente de retrouver... Lire la suite (2 décembre)
  • « It must be heaven »
    Elia Suleiman fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil avant de réaliser que son pays d’origine le suit comme une ombre. La France d’abord, lui offre le spectacle d’un Paris... Lire la suite (2 décembre)