Actualité théâtrale

Saison théâtrale 2009-2010

à l’Athénée - Théâtre Louis-Jouvet

"…Il y a quelque chose dans l’air…" titre le Théâtre de l’Athénée pour éclairer la programmation de cette nouvelle saison qui, avec sept spectacles dramatiques et cinq spectacles musicaux, reste dans une tonalité proche de celle des années précédentes.
Un choix exigeant pour faire vivre chaque soir de la saison, ce magnifique théâtre du centre de Paris au passé prestigieux (classé monument historique pour son architecture externe et interne, dirigé par Louis Jouvet de 1934 à 1951). Theatre-Athenee-Jouvet_
Patrice Martinet et son équipe ne limitent pas leur passion du théâtre à proposer des spectacles de qualité. Ils ouvrent le théâtre à qui en fait la demande, proposent des rencontres avec les équipes artistiques, une école de l’apprenti spectateur, un forum de discussion jeunes et même, en collaboration avec Marie-Claire Le Guay, artiste en résidence à l’Athénée, une école de l’apprenti mélomane ouverte aux élèves des classes élémentaires…

> Du 8 au 24 octobre "Minetti" de Thomas Bernhard. Mise en scène de Gerold Shumann. Le personnage de Minetti a été joué ces dernières années par de grands comédiens comme Michel Bouquet ou Michel Piccoli. Il sera interprété ici par cet autre grand monsieur de la Scène qu’est Serge Merlin.
Le metteur en scène est allemand et l’équipe de l’Athénée propose aux lycéens qui viendraient assister à une représentation, une discussion en allemand avec Gerold Schumann.
> Du 5 au 21 novembre, reprise de "La Cantatrice chauve" dans la sublime mise en scène imaginée par Jean-Luc Lagarce avec tous les comédiens déjà présents lors de la création du spectacle. Un dossier pédagogique sera mis à la disposition des enseignants qui en feront la demande.
> Du 24 au 29 novembre, "The Rake’s Progress" un opéra d’Igor Stravinsky, livret de Wystan Hugh Auden et Chester Kallman. Direction musicale de Franck Ollu. Mise en scène de Antoine Gindt. Cet opéra en 3 actes, créé au Théâtre de la Fenice à Venise en 1951 raconte l’histoire du piteux Tom Rakewell qui n’a rien ni de Don Juan, ni de Faust…
> Du 3 au 12 décembre, "Les règles du savoir-vivre dans la société moderne", texte de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de François Berreur.
François Berreur était le complice de Jean-Luc Lagarce au temps de "La Roulotte". Il a imaginé la mise en scène de ce texte où Lagarce s’amuse à respecter à la lettre le livre des convenances, ces fragiles garde-fous avec Mireille Herbstmeyer qui faisait partie de la Compagnie de Besançon… Dossier pédagogique à la disposition des enseignants.
> Du 17 décembre au 3 janvier, "Au Temps des Croisades" Opéra bouffe de Claude Terrasse. Direction musicale Christophe Grapperon, mise en scène de Philippe Nicolle.
La Compagnie "Les Brigands" montre une prédilection dans ses choix pour les pièces tombées dans l’oubli ou méconnues. Le mari de la jeune femme est parti en Palestine en emportant la clé de la ceinture de chasteté… Ici le Moyen-âge est truffé d’anachronismes…
> Du 8 au 13 janvier, "Julie", un opéra de chambre de Philippe Boesmans, livret de Luc Bondy et Marie-Louise Bischoberger d’après "Mademoiselle Julie" d’August Strindberg. Mise en scène de Matthew Jocelyn. Dans le cuisine du château, Mademoiselle Julie, la fille du Comte s’amuse à provoquer Jean, le valet…
> Du 21 janvier au 20 février, "Les garçons et Guillaume, à table  !", spectacle de et avec Guillaume Gallienne de la Comédie-Française. Mise en scène de Claude Mathieu. Le titre de la pièce est la phrase que prononçait chaque jour, au moment des repas, la mère de l’auteur. Un spectacle intime et distancié, visible dès le collège.
> Du 11 au 27 mars, "Vénus" de Susan Lori-Parks. Mise en scène de Cristèle Alves Meira.
Elle s’appelait Saartjie Baartman. Elle était considérée comme un phénomène de Foire à cause de son postérieur sur dimensionné. Elle fut déshabillée, exhibée, caricaturée avant d’être disséquée, coupée en morceaux et mise dans du formol.
> Du 7 au 17 avril, "Dans la colonie pénitentiaire", opéra de Philip Glass. Livret de Rudolph Wurlitzer, d’après le récit de Franz Kafka. Direction musicale Philippe Forget, avec le quintette à cordes de l’Opéra national de Lyon. Mise en scène Richard Brunel. Un homme débarque sur une île prison. Il a pour mission de procéder à une inspection des lieux. Le livret de Rudolf Wurlitzer, célèbre scénariste, est sec et percutant.
> Du 6 au 22 mai, "Une maison de poupées", texte de Henrik Ibsen. Mise en scène de Nils Öhlund. Trois jours vont suffire pour faire voler en éclats le parfait bonheur dans lequel baignaient les époux Helmer. Il aura suffi pour cela de faire tomber les apparences…
> Du 27 mai au 12 juin, "Les amours tragiques de Pyrame et Thisbé". Texte de Théophile de Viau, mise en scène de Benjamin Lazar. La passion des jeunes amants n’est pas le seul ressort de cette tragédie qui passe sans cesse du lyrisme au picaresque. Ce spectacle convient à un public de grands collégiens et de lycéens. Un dossier pédagogique sera mis à la disposition des enseignants.
> Du 17 au 19 juin, "Le père", théâtre musical d’après la pièce de Heiner Müller. Musique de Michael Jarrell. Mise en scène d’André Wilms. Le texte commence avec l’arrestation du père de l’auteur en 1933. Il va de l’enfance à l’âge adulte, de la guerre mondiale à la guerre froide, de la montée du nazisme à l’avènement du communisme.

L’Athénée propose également :
> Des rencontres hors les murs. Il s’agit, dans le cadre d’un partenariat avec le Cinéma "Le Balzac", de projeter 5 films en rapport avec 5 spectacles de la saison : "Les Feux de la rampe" de Charlie Chaplin accompagnera le 12 octobre "Minetti" ; "Faust" de Murnau, "The Rake’s Progress" le 23 novembre ; une carte blanche à Guillaume Gallienne, "Les garçons et Guillaume, à table !" le 8 février ; "Freaks, la monstrueuse parade" de Tom Browning, "Vénus" le 15 mars ; une carte blanche à Benjamin Lazar, "Pyrame et Thisbé" le 31 mai.

> "L’école de l’apprenti mélomane" dirigée par Claire-Marie Le Guay, pianiste en résidence, qui donnera ses concerts lundi 7 décembre, samedi 3 avril et lundi 17 mai.

> "L’école de l’apprenti-spectateur" qui fonctionne à la carte. Elle porte sur la visite du Théâtre et propose une parcours d’accompagnement autour des spectacles. Il s’agit de rencontres réunissant collégiens, lycéens et des représentants des équipes artistiques. Un forum de discussion jeunes qui se tiendra le 21 mai et aura pour thème "Peut-on aujourd’hui s’affranchir ou sommes-nous condamnés à l’uniformisation ?" Le débat s’appuiera sur trois spectacles de la saison : "Les Règles du savoir vivre…", "Vénus" et "Une maison de poupées".
> Des visites guidées de l’Athénée, par un conférencier spécialisé…
> De multiples autres initiatives autour des spectacles, avec notamment le développement d’échanges en ligne entre artistes et spectateurs, les messages quasi-journaliers du "Blog de Clémence" animé avec humour et un regard extérieur souvent iconoclaste par Clémence Hérout (blogdeclemence@athenee-theatre.com), des café-débats…
Francis Dubois et Philippe Laville

Athénée - Théâtre Louis-Jouvet
square de l’Opéra Louis-Jouvet
7 rue Boudreau – 75009 Paris
(M° Opéra, Havre-Caumartin, RERA Auber)
Renseignements et Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 53 05 1919
www.athenee-theatre.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Adishatz /Adieu »
    Jonathan Capdevielle apparaît seul sur scène et entonne à capella avec son timbre de haute-contre les tubes de Madonna ou, avec l’accent de Tarbes, des chansons de Francis Cabrel, des chants... Lire la suite (18 décembre)
  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)