Vous pourrez soit effectuer des remplacements de courte et moyenne durée, soit être affecté(e) sur un poste provisoirement vacant pour l’année scolaire complète. Quelle que soit votre situation comme TZR, le Mémo TZR est un outil indispensable.

Depuis plusieurs années, les jeunes collègues en situation de remplacement ont été les victimes d’une forte offensive de déréglementation : affectation hors zone, remise en cause du paiement de l’ISSR, absence de forfait AS en EPS… Le ministère a encouragé ces dérives rectorales. Mais la publication des textes sur les ORS en août 2014 permet de mieux faire respecter les droits des collègues. Il est néanmoins vivement conseillé de participer aux actions organisées dans les académies par nos syndicats, notamment les stages syndicaux.
Nous avons également obtenu que les TZR (titulaires sur zone de remplacement) puissent formuler des vœux à l’intérieur de leur zone ; l’administration les qualifie de « préférences ». Renseignez-vous auprès de la section syndicale de votre académie.
Pour nous, le remplacement constitue un besoin permanent du service public. Cela signifie qu’il doit être assuré par des titulaires dont c’est la mission, les TZR, et non par des collègues en poste dans les établissements ou par des non-titulaires. Les fonctions de TZR doivent être rendues plus ­attractives par un ensemble de mesures diversifiées : respect des qualifications, amélioration des affectations, réduction de la taille des zones, revalorisation des indemnités, reconnaissance de la pénibilité de la fonction dans le barème de mutation (la plupart des académies en tiennent compte à l’intra mais le ministère se refuse à le faire à l’inter).