Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Yann Demange (Grande-Bretagne)

" ’ 71" Sortie en salles le 5 novembre 2014.

Belfast, 1971. Le conflit qui oppose protestants et catholiques dégénère en guerre civile.

Gary, jeune recrue anglaise intervient avec sa section dans un quartier en résistance. Mais la patrouille est prise en embuscade.

Dans la confusion du face à face avec des manifestants violents, Gary se retrouve isolé et bientôt pris au piège en territoire ennemi.

Il va devoir se battre, ruser, tuer pour tenter de sortir sauf. Mais c’est un autre individu qui, finalement, rejoindra sa base.

Cinéma : '71

Dans le premier tiers de son récit, Yann Demange traite de la situation explosive de Belfast au début des années 71.

Après des scènes d’entraînement physique conduites sous les "aboiements" d’un sergent, celles de l’affrontement de la patrouille avec les opposants déterminés, particulièrement saisissantes, on découvre les dessous d’une situation extrêmement complexe.

Le jeune Gary dont on a appris dans les premières séquences du film qu’il est le tuteur de son jeune frère pris en charge dans un orphelinat, ne montre aucune disposition ni pour appréhender la réalité politique de son pays, ni pour se battre, et se retrouve dangereusement plongé au cœur d’enjeux qui le dépassent.

Lorsque le jeune homme, à la suite d’un concours de circonstances malheureuses, se retrouve isolé dans un quartier ennemi et qu’il doit par tous les moyens parvenir à sauver sa peau, il n’y a plus qu’une seule issue pour lui, devenir un héros involontaire.

Son souci de survivre et de déjouer les multiples dangers qui le guettent lui fournira des audaces et astuces dont il ne se serait jamais cru capable.

Dès lors, le réalisateur saisit la balle au bond. Il transcende les événements spécifiques liés à l’épisode conflictuel irlandais de l’époque qui faisait le point de départ de son film, pour aller vers un déroulement narratif plus universel et intemporel.

A partir de là, on passe au terrain du film de genre, même si la réalisation reste tout de même soucieuse de ne pas laisser le récit éloigné de la réalité politique.

D’un côté un combattant novice privé de malice et de stratégie qui bénéficie en toutes innocence des rencontres secourables à double tranchant et de l’autre les "méchants" qui pourraient appartenir à n’importe quelle organisation d’une police secrète.

Si le film de genre d’Yann Demange accumulant des épisodes plus ou moins attendus, est conduit avec une efficacité haletante, il sait utiliser dans le fil narratif la grande complexité de la situation dans laquelle baignait Belfast en 1971 et en éclairer le spectateur.

Au final un film hybride qui sait tout à la fois dresser un état des lieux de la situation de Belfast en 1971, nous renseigner sur les dessous d’une situation particulièrement complexe et qui réussit un thriller plutôt convaincant.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)