Actualité théâtrale

Saison 2009-2010

au Théâtre Gérard Philipe, Centre Dramatique National de Saint-Denis partenaire Réduc’snes

Le TGP entame cette saison une collaboration avec d’autres théâtres d’Ile- de- France afin de donner à certains spectacles le moyen de vivre plus longtemps. C’est dans cette perspective que des échanges existeront entre St Denis et la Ferme du Buisson, le Théâtre de Bagnolet, le Théâtre Louis Aragon de Tremblay en France ou encore le Centre Culturel Jean Houdremont de La Courneuve.
Une programmation riche et éclectique s’annonce, qui prolonge et renforce l’idée que les Centres Dramatiques, peut-être plus encore que d’autres lieux culturels, se sont engagés dans une mission étroitement liée à l’Histoire de la Culture.
SNES_FaçadeTGP
> Du 28 septembre au 18 octobre, « Marie Stuart » de Friedrich Schiller, Mise en scène de Stuart Seide. Cette pièce aux accents shakespeariens écrite en 1800 est portée par un duo de comédiennes lumineuses qui incarnent deux reines dont l’affrontement sans merci est conduit par leur goût du pouvoir et la sensualité.
Rencontre avec l’équipe artistique le 11 octobre à l’issue de la représentation.
> Du 9 novembre au 6 décembre, « Le jeu de l’amour et du hasard » de Marivaux, Mise en scène Jean Liermier. La mise en scène fera se rencontrer la Commedia dell’Arte et le drame bourgeois. Avec légèreté et sans se départir du potentiel ludique de la pièce, Jean Liermier illumine le texte de Marivaux.
Rencontre avec l’équipe artistique le 22 novembre à l’issue de la représentation.
> Du 8 au 20 janvier, « Le couronnement de Poppée », opéra de Claudio Monteverdi, Mise en scène de Christophe Rauck. Hors de l’image compassée qui le caractérise souvent, l’opéra trouve ici, avec la mise en scène de Christophe Rauck, une énergie et une vitalité nouvelles.
L’histoire de la courtisane Poppée dont l’ambition meurtrière est de devenir impératrice a été écrite par Monteverdi alors à l’apogée de son art.
Rencontre avec l’équipe artistique le 17 janvier à l’issue de la représentation.
> Du 23 au 30 janvier à La Ferme du Buisson (Marne-la Vallée 77), et du 4 au 21 février au TGP, « Reset », texte et mise en scène de Cyril Teste. Un homme se réveille dans un hôpital. Il a oublié qui il est et n’a plus aucune prise sur la réalité. Un père de famille décide de tout quitter… « Reset » est au point de jonction de plusieurs histoires tournant autour du thème de la disparition.
Rencontre avec l’équipe artistique le 14 février à l’issue de la représentation.
> Du 11 mars au 4 avril, « L’araignée de l’éternel » d’après les textes de Claude Nougaro. Mise en scène de Christophe Rauck. Des chansons de Claude Nougaro des mondes surgissent. Un voyage vers des contrées inattendues…
Rencontre avec l’équipe artistique le 21 mars à l’issue de la représentation.
> Du 24 au 29 mars « 47 » de Jean-Luc Raharimanana d’après « Madagascar 1947 », mise en scène de Thierry Bédard. Ce court texte incisif revient sur la période de l’Histoire où Madagascar et la France étaient liées…
> Du 7 au 18 avril, « Occident » de Rémi de Vos, mise en scène de Das Jeanneret. Un couple à la fois monstrueux et comique tente de résister…
> Du 7 au 11 avril « La géographie du danger » d’après Hamid Skif, direction artistique Hamid Ben Mani. Un homme lutte pour sa survie. Il quitte son pays pour devenir immigré clandestin en Europe.
> Du 9 au 18 avril, « Les cinq bancs » de Hocine Ben, mise en scène de Mohamed Rouabhi. Dalil, quarante ans, glandeur nomade est prisonnier de la cité dont le centre névralgique est le lieu dit Les Cinq bancs. C’est là qu’en ce jour de décembre 2006, il a rendez-vous avec Zaki…
> Du 13 au 17 avril , « Asphalte  », pièce pour cinq danseurs de Pierre Rigal.
> Du 20 mai au 6 juin, « Récitatifs toxiques » chorégraphie et mise en scène de Brigitte Seth et Roser Montllŏ Guberna.

« Et moi alors ? » regroupe plusieurs spectacles à destination du Jeune Public :
> Le mercredi 21 octobre à 15 heures et le samedi 24 octobre à 16 heure : « Le loup et la chèvre » d’après « Une nuit d’orage » de Y. Kimura par La Compagnie Rodisio (à partir de 7 ans).
> Samedi 13 février "L’avare" d’après Molière par la Compagnie Tabola Rasa. Tout public, à partir de 12 ans.
> Le mercredi 17 février à 15 heures et le samedi 20 février à 16 heures : "Mamie Ouate en Papoâsie" comédie de Joël Jouanneau. A partir de 7 ans.
> Du 29 avril au 15 mai, 8ème édition du Festival du Jeune Public.

Et également au programme :
> Le 14 novembre à 20 heures « Le bal » - Le public est invité à apprendre, à partir de démonstrations de professionnels, les pas des danses de salon : Tango, Sévillane, Otro Country… et à se lancer ensuite dans un moment de fête et de découverte…
> Le 12 décembre à 19 heures : « Africolor » avec des chanteurs et des musiciens éthiopiens.
> Les 20 et 21 mars, « Banlieues bleues ». Une programmation qui associera le Jazz et la java.

Théâtre Gérard Philipe
59 boulevard Jules Guesde 93207 Saint-Denis Cedex
Réservations et renseignements (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : au 01 48 13 70 00
ou www.theatregerardphilipe.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)
  • « 107 ans »
    Simon a tout de suite aimé Lucie quand il l’a rencontrée dans la cour de récréation et qu’elle lui a parlé de Jane Austen. Simon, assis à une table devant une feuille de papier, se souvient de Lucie qui,... Lire la suite (26 juin)