Actualité théâtrale

au Théâtre du Rond Point en 2008-2009

Sur le thème Famille, maffias et autres tribus, "Rire de Résistance 2" propose pour cette nouvelle saison des spectacles ayant trait à la famille au sens large du terme et regroupés sous le titre prometteur de : "Père, mère et passe".
Vingt six spectacles composeront cette nouvelle programmation répartie dans les trois salles que compte le Théâtre du Rond Point, chaque salle ayant une définition de programmation particulière, une sorte de couleur de création.
Les textes proposés sont toujours les oeuvres d’auteurs contemporains vivants.
Dans la salle Renaud-Barrault sera proposé :
> du 16 au 28 septembre, "Du cristal à la fumée", un texte de Jacques Attali, mise en scène de Daniel Mesguich. Le lendemain de la tristement célèbre Nuit de cristal, sur ordre de Goebbels des synagogues sont détruites, des cimetières juifs profanés, 30 000 juifs déportés à Dachau et au cours d’une séance de travail la décision est prise de spolier les juifs allemands de tous leurs biens et de les déporter… Une grande partie de ce qui a été dit au cours de cette réunion a été sténographiée.
> du 7 octobre au 30 novembre, Vittoria Thierrée-Chaplin et Jean-Baptiste Thiérrée reviennent avec leur "cirque invisible". Un miracle de beauté, de légèreté qu’ils conduisent jusqu’à l’émerveillement dans un univers poétique de conte de fée…
> autre reprise, du 15 octobre au 7 décembre "Les diablogues" et le face à face réjouissant de Jacques Gamblin et François Morel. Le texte de Roland Dubillard est servi par leur grand duo burlesque.
> dans la famille Chaplin-Thiérrée, voilà le fils James avec "La veillée des Abysses" où objets et personnages évoluent dans un fourmillement de formes et de transformations.
Spectacle fascinant du 10 au 31 décembre.
> du 20 janvier au 28 février, on pourra voir la comédie d’un auteur norvégien : Peter S.Rosenlund dans une mise en scène de JM Ribes, "Un garçon impossible". Une suite de situations cocasses ou inquiétantes dans le cadre d’un quotidien très ordinaire. Cinq personnages mènent le jeu dont un garçonnet de huit ans bien grand pour son âge.
> du 23 janvier au 15 février, ce sera au tour du nouveau spectacle de Fellag d’occuper la scène de la salle Renaud Barrault : "Tous les algériens sont des mécaniciens". Devant un moteur en panne, une batterie à plat, un carburateur déficient, l’homme oublie de se quereller et retrouve le sens de la solidarité…
> Toujours dans la famille Chaplin-Thierrée, c’est au tour de la fille de nous proposer son spectacle, "L’oratorio d’Aurélia". C’est très proche du travail du reste de la tribu. Poétique, merveilleux, endiablé, une autre forme d’enchantement. Ce sera du 3 au 14 mars.
> On ne présente plus Emma Dante. Elle proposera, sur la grande scène toujours, du 17 mars au 11 avril, "La pulle", sous titrée Opérette amorale. Pulle vient du latin Puellae et signifie putains en Palermitain. Les trottoirs de Palerme sont pour cette dramaturge et metteur en scène de grand talent, une source inépuisable.
> Emma Dante proposera ensuite pour une très courte période, du 14 au 18 avril, "mPalermu", une brève pièce dont elle est également l’auteur, un récit en forme de conte et qui met en présence, les membres d’une famille bloqués chez eux faute d’avoir des chaussures présentables.
> un trio qui s’est déjà produit au Rond-Point, celui constitué par Jean-Claude Legay, Christine Murillo et Grégoire Oestermann revient avec, pratiquement en même temps, deux spectacles, "Oxu" du 29 avril au 30 mai et "Xu", du 9 au 30 mai. La définition proposée de ces deux mots énigmatiques sont pour Oxu : objet qu’on vient de retrouver et qu’on reperd aussitôt et pour Xu : objet bien rangé mais où ? Le ton de ces deux spectacles est donné.

Dans la salle Jean Tardieu
> la saison débute, du 9 septembre au 26 octobre, avec "Perthus", une pièce de Jean-Marie Besset dans une mise en scène de Gilbert Désveaux. Une amitié se noue entre Paul et Jean-Louis, l’année du bac, pendant que leurs mères deviennent amies. Interprétés par deux comédiens hommes, ces deux femmes apportent une distance à un drame presque ordinaire.
> "La divine Miss V." qui suivra, du 17 septembre au 26 octobre, est une pièce de Mark Hampton et Mary Louis Wilson. Miss V est en réalité Diana Vreeland qui régna pendant plusieurs années sur le magazine Vogue et sur le monde de la mode, qui fut virée du jour et lendemain et fit mentir la célèbre phrase de Scott Fitzgerald : il n’y a pas de deuxième acte dans la vie d’un américain ?
> "La Busta" et "Nunzio" sont deux spectacles de la compagnie Scimone Sframeli. Le premier sera en italien surtitré et le second en sicilien surtitré. Tous deux seront donnés du 6 au 30 novembre, à 19 et 21 heures, dans le cadre du Festival d’automne.
> Suivra "Moustic en gros", de et par Jules-Edouard Moustic, du 3 au 31 décembre. Moustic observe le monde autour de lui, sait noter les détails inaperçus pour mieux exercer sur le fonctionnement du monde son esprit critique. Moustic est passé maître dans l’art de manier l’ironie absurde et l’humour pince-sans rire.
> Carole Fréchette est née au Canada. Elle a écrit "La petite pièce en haut de l’escalier" que met en scène Blandine Savetier. Il sont plusieurs dans la tête de Grâce, l’héroïne et il ne faudrait pas, à force, s’y retrouver à l’étroit… C’est du 9 janvier au 15 février.
> "Ô Carmen", du 22 janvier au 28 février, est un opéra clownesque qui raconte l’histoire de Louis ou plus exactement de son rêve : jouer Carmen et chanter l’Opéra . Les lumières, les décors, la fosse d’orchestre, les chanteurs, les fauteuils rouges le font rêver depuis toujours.
> "Vers toi, Terre promise" est une tragédie de Jean-Claude Grumberg mise en scène par Charles Tordjman. La pièce sera donnée du 4 mars au 11 avril et les représentations entre le 31 mars et le 5 avril seront en hébreu sous-titré. En 1942, Charles Spodek victime des lois anti-juives est contraint d’abandonner son cabinet dentaire. Lorsqu’il le récupérera en 1945, une de ses filles est morte en déportation et l’autre, réfugiée dans un couvent, est rentrée dans les ordres…
> "Sacrifices" est un solo de Nouara Naghouche, du 10 mars au 11 avril. Nouara Naghouche s’élève contre toute forme de violence : les mariages forcés, l’enfermement de certaines femmes par leur mari, le machisme, la drogue. Cette jeune femme qui a grandi dans les quartiers difficiles de Colmar sait ce dont elle parle. Elle témoigne.
> "Talking heads" d’Alan Bennett sera mis en scène par Laurent Pelly et le spectacle sera donné du 28 avril au 30 mai. Pour ces dames anglaises, tout va bien. Du moins en apparence car au milieu de leur bavardage incessant, on perçoit une faille. Alan Bennett mêle humour et tragédie dans un esprit des plus grinçants…

Dans la salle Roland TOPOR,
> la saison commence, du 6 septembre au 12 octobre, avec "La ferme des concombres" de et avec Patrick Robine, bien connu du public du Rond-Point. Alors que Patrick Robine était enfant, ses parents faisaient de fréquents voyages à la recherche d’un lieu où s’installer définitivement. Ils appelaient cet endroit idéal : la ferme des concombres.
> "Lacrimosa", du 5 au 30 décembre, est un spectacle conçu d’après le nouveau roman de Régis Jauffret. Il sera lu et interprété par l’auteur (plus de 15 ouvrages dont "Asile de fous", Fémina 2005 et "Microfictions", Grand prix de l’humour noir, ce dernier faisant l’objet d’une lecture-évènement le 4/10 dans le cadre de Nuit Blanche 2008 : "100 comédiens pour 100 microfictions"). Charlotte n’appartient plus au monde des vivants et celui qui s’adresse à elle est tenu de faire les questions et les réponses.
> Bernard Crombey est comédien et auteur dramatique. "Motobécane" de et avec Bernard Crombey a été conçu d’après "Le ravisseur" de Paul Savatier. Victor sillonne les routes de Picardie sur sa motobécane. C’est un homme simple un peu naïf. Il s’exprime dans un parler picard. Un jour, au hasard de ses virées, Victor tombe sur Amandine. Elle a 10 ans et ne veut plus rentrer chez elle. Du 13 janvier au 15 février.
> "Cut" est une reprise, du 10 mars au 5 avril. Emmanuelle Marie, comédienne, dramaturge, romancière a écrit cette pièce. Elle y raconte avec un certain culot ce que les femmes pensent à propos de leur sexe et de la sexualité en général…
> "Corrida", une pièce de Denis Baronnet, mise en scène par Antoine Bourseiller, se donnera du 29 avril au 30 mai. Toréer est un métier, c’est même un art pour les amateurs. Mais que faire pour un torero quand il n’y a pas d’arènes ou qu’on a du mal à les trouver. Surtout quand on est un torero bulgare comme celui qu’a imaginé Denis Baronnet.

Le Rond Point développe un ensemble d’activités avec les établissements scolaires : joindre Joëlle Watteau 01 44 95 98 27 ou j.watteau@theatredurondpoint.fr. Le Rond Point travaille en partenariat avec les académies de Paris, de Créteil et Versailles, le CNDP et le CRDP de Paris. Le théâtre accueille et accompagne au travers d’actions pédagogiques la venue d’élèves. Des dossiers pédagogiques sont à la disposition des enseignants pour un certain nombre de spectacles.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point 2, bis avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La vie de Galilée »
    La pièce, écrite par Brecht en 1938 et retravaillée jusqu’aux années 50, suit la vie de Galilée astronome, mathématicien et physicien italien du XVIIème siècle. Toujours avide de mettre au point de... Lire la suite (17 juin)
  • « Mary said what she said »
    Robert Wilson a offert le trône de Marie Stuart à Isabelle Huppert, une comédienne avec laquelle il se sent beaucoup d’affinités car elle comprend ce qu’il veut faire sans avoir besoin de beaucoup... Lire la suite (15 juin)
  • « Huckleberry Finn »
    Ce roman est considéré comme le chef d’œuvre de Mark Twain. L’histoire, qui se situe dans les années 1850 avant la guerre de sécession, est celle de Huckleberry Finn , un gamin si maltraité par son père... Lire la suite (7 juin)
  • L’école des femmes en accès libre sur internet
    Le spectacle L’école des femmes crée à l’Odéon en novembre 2018 avec une mise en scène de Stéphane Braunschweig est disponible en accès libre sur le site internet du théâtre et sur la plateforme Vimeo... Lire la suite (7 juin)
  • « Le champ des possibles »
    Après ses deux premiers spectacles ( La banane américaine, consacré à l’enfance et Pour que tu m’aimes encore, à l’adolescence), qui ont connu un joli succès, Élise Noiraud se consacre, avec ce nouvel... Lire la suite (6 juin)