actualités

épreuves 2021 : nouvelles avancées vers... le statu quo ! épreuves terminales de philosophie, HLP, grand oral...

On nous avait annoncé - hélas encore une fois, sans avoir pris le temps de consulter les principaux intéressés... - des changements significatifs. Qu’en est-il au juste ?

En guise de nouvelle épreuve terminale de philosophie pour la voie générale (disserte avec corpus de textes), ce sera le statu quo . Il faut dire que cette initiative, ne faisait pas l’unanimité...

Quant aux nouvelles épreuves terminales de la voie technologique (dissertation guidée et reformulation des questions accompagnant le sujet texte sur le modèle de la série STHR), seule cette dernière proposition verra le jour.
Si nous saluons cette évolution positive pour le sujet 3 (en trois grandes étapes : A) analyse du texte, B) synthèse, C) commentaire), on ne peut qu’être perplexe devant la volonté du statu quo concernant les deux autres sujets, alors que chaque consultation de la profession fait entendre une inquiétude croissante devant la difficulté de l’épreuve de la dissertation dans la voie technologique.
Certes, l’ expérience STHR des cessions 2018 et 2019 ne donnait pas satisfaction (la multitude des questions A et B ressemblant à un labyrinthe dans lequel s’égarait bon nombre de candidats). Mais une évolution vers un format ramené à 3 étapes (A) analyse du sujet, B) formulation d’un problème, C) discussion) était à l’étude... il ne verra pas le jour, sans même avoir fait l’objet d’une ébauche de concertation.
Rappelons que l’urgence de repenser les épreuves de la voie technologiques ne date pas d’hier. Il suffit de relire le rapport Bouveresse-Derrida de... 1989 pour s’en convaincre (cf. tout particulièrement son 4e principe p.636) !

La spécialité HLP sera évaluée en 2021 (avant/après les vacances d’avril ?) selon le programme de terminale réduit d’un tiers (exit les premiers chapitres des semestres 1 et 2). Si le programme de 1ere sera "mobilisable", il ne constituera pas cependant, le "ressort principal" de l’épreuve.
La spécialité pourra être reprise à l’oral de rattrapage. Le candidat sera alors interrogé par un examinateur de lettres ou (et non et...) de philosophie, selon les ressources humaines du centre d’examen.

Reste le grand oral qui ne manquera pas d’alourdir les missions de corrections, pour autant que le candidat présentera deux questions en lien avec l’une ou les deux spécialités de terminale, devant un jury composé de deux enseignants (dont l’un pourra être un professeur documentaliste et l’autre devra nécessairement être concerné par l’une des spécialités de terminale : soit au mieux pour HLP, un professeur de lettres ou de philosophie selon les ressources humaines...). Bref, les professeurs de philosophie seront en corrections des mois de mars-avril (spécialité HLP de terminale) à juillet (oraux de rattrapage des épreuves terminales de philosophie et de la spécialité HLP de terminale + grand oral), en passant par les écrits du baccalauréat en juin et les E3C de mai (pour les "renonçants" HLP de première). Quant aux cinq dernières minutes du grand oral (orientation, motivations...), on s’en réjouit d’avance.

Au cas où, pour les vacances d’été 2021, ne prenez aucun engagement avant fin juillet !

Autres articles de la rubrique actualités