Non, mais suite à nos interventions à tous les niveaux pour pointer la charge de travail des correcteurs de philosophie, les services des examens (SIEC en IDF, DEC en académies) nous assurent d’une diminution du nombre de copies au prorata des journées de jury.

Seuls les professeurs enseignant la spécialité HLP en terminale, ont néanmoins vocation à être de jury de Grand Oral, du moins en tant qu’examinateur expert de la spécialité à laquelle est adossée la question du Grand Oral (expertise censée permettre d’interroger le candidat sur toutes les parties du programme de terminale en lien avec sa question). Le nombre limité de correcteurs pour l’épreuve de philosophie devrait donc les dispenser d’être de jury de Grand Oral au titre de l’examinateur non-expert (le jury étant composé de deux membres, dont un seul enseigne la spécialité).

En cas de difficulté, contactez votre section académique.

 

Vos questions
Le Snes défend les droits individuels et collectifs. Vos représentants vous répondent, vous conseillent et vous accompagnent.
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question