On peut considérer que l’élève rattrapera ses cours de la même manière que pour un élève malade : il suit avec le cahier de texte, et le cas échéant avec tout dispositif de communication mis en place par les élèves de la classe, ou par le professeur sur le base du volontariat, et rattrapera à son retour avec l’aide de son professeur et des autres élèves.

Dans cette zone grise, car inédite et non prévue par les textes, la seule obligation de l’enseignant reste de remplir le cahier de texte. Les dispositifs (visio, téléphone etc) autres relèvent du volontariat des enseignants. Une absence d’une semaine (nouvelle durée de l’isolement = septaine) n’est pas inhabituelle.

Pour le SNES-FSU, les conséquences de la gestion chaotique de la crise sanitaire par le Ministère ne doivent pas retomber sur les personnels et occasionner une surcharge de travail.

Vos questions
Le Snes défend les droits individuels et collectifs. Vos représentants vous répondent, vous conseillent et vous accompagnent.
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question