Ce sont les mêmes droits que ceux des personnes vulnérables sévèrement immunodéprimées

Attention :

il faut un certificat médical attestant

  • de l’appartenance à la catégorie des personnes vulnérables non-sévèrement immunodéprimées
  • et de la contre-indication médicale à la vaccination.