Commencez par rappeler à votre chef d’établissement l’existence de votre VS (ventilation de service) qui rappelle quel est votre service pour l’année. Le VS, signé en début d’année, doit servir de référence pour récuser toute volonté d’imposer la prise en charge de groupes ou classes non inscrits au VS.

Si votre chef d’établissement persiste, mettez en avant des arguments pédagogiques : cela n’a pas vraiment de sens, surtout si le Ministre veut qu’une forme de continuité pédagogique soit assurée, il faut du temps pour connaître les élèves !

S’il ne veut toujours rien entendre, rappelez que vous êtes responsable de la sécurité des élèves de son établissement. Sa décision vous empêche de garantir une sécurité optimale et immédiate à des élèves que vous ne connaissez pas. Le respect des gestes barrières et plus généralement du protocole va être plus difficile. Il est étonnant qu’il vous complexifie la tache alors que sa mission première et de la faciliter. Dès lors, afin qu’on ne vous reproche pas une forme d’imprudence ou de négligence, informez par écrit votre chef d’établissement que vous vous voyez dans l’obligation d’informer le DASEN, le recteur. N’entamez pas ces démarches seul, ne restez pas isolé, prévenez votre section départementale et académique pour signaler ces problèmes.

Vos questions
Le Snes défend les droits individuels et collectifs. Vos représentants vous répondent, vous conseillent et vous accompagnent.
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question