Selon le Ministère, vous pouvez être autorisé à exercer en télétravail. Si ce télétravail ou travail en distanciel n’est pas possible ou seulement une partie de la semaine (3 jours par semaine dans le cadre réglementaire du télétravail), vous devez être équipé de masque chirurgical de type II (mis à disposition par votre académie) et vous devez pouvoir bénéficier d’aménagement permettant de renforcer votre sécurité sanitaire, par exemple :
• aménagement d’horaires pour éviter la fréquentation des transport en commun pendant les heures d’affluence,
• aménagement du poste de travail pour renforcer les mesures de protection (séparation en plexiglas, aménagement éventuel de la salle de classe, salle plus grande).
Le médecin du travail peut émettre un avis sur l’aménagement de votre poste.

Quelle que soit votre situation, ne restez pas isolé, en cas de difficulté, contactez votre section académique

Le SNES-FSU dénonce la restriction du décret du 30 août et intervient régulièrement pour que cette liste soit revue.

 

Rappel : Liste des personnes exposées à un risque de forme grave, avis du HCSP (haut conseil à la santé publique) du 19 juin 2020
• personnes âgées de 65 ans et plus (même si les personnes âgées de 50 ans à 65 ans doivent être surveillées de façon plus rapprochée) ;
• les personnes avec antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
• les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications ; les personnes ayant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
• les patients ayant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
• les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
• les personnes présentant une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm-2

• les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :
• médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie immunosuppressive ;
• infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 <200/mm3 ; à dose immunodépressive ;
• consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
• liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

• les malades atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
• les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
• les femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse, compte tenu des données disponibles et considérant qu’elles sont très limitées.

Vos questions
Le Snes défend les droits individuels et collectifs. Vos représentants vous répondent, vous conseillent et vous accompagnent.
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question