Le service public d’Education sort de ce quinquennat dans un état désastreux. Notre École est à un tournant. Le SNES-FSU mène le débat avec la profession : réunions, congrès, consultation.

Le SNES-FSU présentera les attentes de la profession lors d’un débat avec les candidats ou leurs représentants qui seront aussi invités à faire connaître leur projet durant une émission spéciale diffusée en ligne jeudi 24 mars à 17H. Nous leur avons adressé ce courrier et nous mettrons également en ligne leur réponse.

D’ici là, vous pouvez vous adresser directement aux candidats en leur partageant vos attentes par mail ou sur les réseaux sociaux !

Le SNES-FSU ne s’adressera pas aux candidats d’extrême-droite ou mis en cause dans le cadre de violences sexuelles ou sexistes.

Décembre 2021 à février 2022 :
Votez pour prioriser des propositions sur nos conditions de travail, nos salaires et la situation de nos collèges, lycées et CIO.

De Mars à avril 2022 :
interpellons les candidats sur les actions prioritaires pour l’avenir des jeunes et leurs conditions de travail.

Interpellons les candidats sur l’avenir de nos collèges et de nos lycées !

Salaires – statut – carrière

AESH : création d’un corps de fonctionnaires catégorie B
Doublement de l'ISOE pour tous et alignement des indemnités afférentes des enseignants documentalistes, CPE et Psy-EN
Rétablissement des commissions paritaires

Le paritarisme, mis à mal par la loi de transformation de la Fonction publique, garantit la défense des droits des personnels, la lutte contre l’arbitraire et l’opacité, notamment dans les opérations de carrière et de mutations. 

Dégel du point d’indice et rattrapage des pertes de pouvoir d’achat depuis 2010
La classe exceptionnelle comme débouché de carrière pour tous


Environnement de travail

Plan d’équipement des établissements scolaires : ordinateurs, connexion internet performante, outils de travail
La garantie de l'accessibilité effective des établissements à l’ensemble des élèves et les personnels, notamment ceux en situation de handicap
La mise en place d’une réelle médecine du travail

recrutement de médecins de prévention et de psychologues du travail

Un grand plan d’investissement, en lien avec les collectivités territoriales, pour adapter les établissements au contexte environnemental
La mise en place d’un programme d’action sociale ambitieux

aides au logement, offre de prestations culturelles, sportives, touristiques et de loisirs



Conditions de travail

Création d’emplois de professeurs, CPE, PsyEN, AED, AESH

7900 emplois d’enseignants ont été supprimés en 5 ans, les créations d’emplois de CPE sont insuffisantes

Allègement supplémentaire des effectifs quand il y a inclusion
Pondération REP+ élargie à tous les personnels exerçant en éducation prioritaire
Diminution des effectifs dans les classes, en collège comme en lycée

collège, 20 maximum en Education prioritaire, 24 hors Education prioritaire, lycée, 25 en seconde et 30 dans le cycle terminal

Suppression des PIAL

Les PIAL sont des outils de gestion des AESH qui dégradent leurs conditions de travail en imposant une grande flexibilité



Organisation du système éducatif

Scolarité obligatoire à 18 ans

Organiser la scolarité en laissant le temps aux apprentissages, mener la réflexion sur les programmes, pour démocratiser notre système éducatif

Reconstruction du collège

une autre organisation des enseignements est indispensable autour de quelques points incontournables

En savoir plus
Reconstruction du collège

une autre organisation des enseignements est indispensable autour de quelques points incontournables

des horaires d'enseignement disciplinaires garantis dans des grilles nationales, à même d'éviter la mise en concurrence des établissements, des disciplines, abandon de l’AP et des EPI pour laisser la place à une véritable interdisciplinarité etc...
Un baccalauréat sous forme d’épreuves nationales, terminales et anonymes, suppression du Grand oral
Abandon de ParcourSup

ParcourSup organise la sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur et impose un modèle éducatif intégrant les logiques de concurrence et de ségrégation sociale et territoriale

Financement des options et des dédoublements dans les dotations horaires des établissements
En savoir plus
Financement des options et des dédoublements dans les dotations horaires des établissements
ces enseignements doivent faire l’objet d’heures clairement identifiées dans les DGH, sans entrer en concurrence avec les autres enseignements
Remise à plat de la réforme du lycée
En savoir plus
Remise à plat de la réforme du lycée
pour la construction d’une autre organisation des enseignements, autour de filières clairement identifiées, équilibrées et cohérentes. Dispositif transitoire : maintien de la 3eme spécialité en terminale, report des épreuves de spécialités en juin.
Une carte de l’éducation prioritaire revue et élargie,

y compris aux lycées, sur la base d’indicateurs transparents et nationaux, avec un label unique (écoles, collèges, lycées), incluant nos revendications pour les outre-mer



Inscrivez-vous recevoir un rappel avant l'émission du jeudi 24 mars à 17h.