Réforme Blanquer du lycée

Le lycée modulaire : réalité et... Mythe d’un lycée "à la carte" L’exemple britannique

Les partisans d’un lycée modulaire présentent ce type d’organisation comme une solution aux défauts de l’organisation en séries, sur le modèle du lycée français. Le lycée modulaire permettrait aux élèves de choisir librement leurs disciplines, de faire toutes les combinaisons originales qu’ils souhaitent, et ainsi de sortir d’un carcan très hiérarchisé, ce carcan dans lequel les séries les enfermeraient.
Étudier en détail le fonctionnement du lycée britannique, cas presque pur de lycée modulaire, "à la carte", permet de voir assez simplement pourquoi ce type d’organisation ne serait, en fait, absolument pas un progrès par rapport au principe des séries.

Ci-dessous, vous pouvez consulter une note du secteur Lycées du Snes sur ce sujet.

Autres articles de la rubrique Réforme Blanquer du lycée

  • Retour vers le futur ?
    Le SNES-FSU a pu réaliser une enquête sur les choix d’orientation des élèves actuellement en 2nde GT. On trouvera dans le document en fin d’article des résultats beaucoup plus détaillés et complets. Un... Lire la suite (18 avril)
  • Lycée Blanquer, le "libre choix", vous y avez cru ?
    A l’échelle des académies, la préparation de la rentrée se révèle périlleuse compte tenu du niveau très élevé des suppressions de postes, et témoigne de l’écart entre les discours ministériels et la... Lire la suite (6 avril)
  • Options à la découpe !
    Dans la nouvelle organisation du bac prévue pour la session 2021 dont les modalités entrent en vigueur dès la rentrée 2019 en Première, les options ne comptent pas , ou si peu. Seuls le latin et le... Lire la suite (31 mars)
  • Les lycées dans l’action !
    Des motions de CA aux " notes de confiance " en passant par des " nuits des lycées ", la profession se mobilise pour exiger le retrait de ces réformes délétères. Continuons l’action ! Elargissons les... Lire la suite (31 mars)
  • Bac 2019 et suivants Dématérialisation obligatoire des corrections ?
    Dès la session de juin 2019, le ministère semble envisager de généraliser la dématérialisation des corrections de Bac à 16 académies avant de l’étendre à tous d’ici 2021. Il projette d’étendre la procédure... Lire la suite (28 mars)

Dans la rubrique Lycée et post-bac