L’actualité

Loi du 26 avril 2021: des modifications inquiétantes du code de l’éducation !

La loi du 26 avril 2021 sur « l’amélioration du service de santé dans le sens de la confiance et de la simplification » a entériné l’adoption d’un article 2, modifiant le Code de l’éducation. Ces modifications apportées à l’article L 121-4-1 et L 541-1 visent à ajouter à la liste des personnels concernés par la politique de promotion de la santé à l’Ecole, les assistant•e•s de service social et les PsyEN. « La promotion de la santé à l’école telle que définie aux 1° à 7° du présent II relève en priorité des personnels médicaux, infirmiers, assistants de service social et psychologues de l’éducation nationale, travaillant ensemble de manière coordonnée. » (L121-4-1)

Psy-EN : confinement, rien n’a changé !

Au bout d’une année et de deux confinements on aurait pu espérer que notre Ministère ait un peu anticipé l’éventualité d’une aggravation de la crise sanitaire, mais non !

Professeur référent : un nouveau pas vers la marginalisation des PsyEN EDO ?

Une nouvelle circulaire sur le rôle des professeurs principaux et la création de professeurs référents au cycle terminal a été présentée au Conseil supérieur de l’Éducation.

Ce texte aurait pu avoir pour but de clarifier le rôle du PP dans le contexte de la réforme du lycée, mais bien au contraire, il brouille encore un peu plus les repères pour les élèves et les parents et les équipes éducatives.

27 mars 2021

La déontologie par-dessus bord !

Le ministre de l’Éducation nationale et la ministre de l’enseignement supérieur ont-ils oublié leur déontologie ?
Les opérations de Parcoursup sont lancées et prennent un virage numérique très marqué dans le contexte sanitaire. Mais c’est aussi un bon moyen pour ces deux ministres de promouvoir les officines privées en orientation et de jeter par-dessus bord la RGPD et autres principes déontologiques.

04 février 2021

L’orientation scolaire, un marché à prendre !

Comme dans d’autres secteurs de l’Éducation, le MENJS soutient les « Ed tech’ » en les labellisant et en leur apportant des fonds publics. Parallèlement, il détricote le service public d’information et d’orientation. Ainsi il ferme les CIO, assèche le recrutement des Psychologues de l’EN spécialité EDO, démantèle l’ONISEP et dénature ses missions.

Errare humanum est, perseverare diabolicum !

Depuis le printemps 2020 les psychologues savent combien ils ont un rôle à jouer auprès des élèves et de leurs familles, et auprès des équipes pédagogiques et éducatives, et pluri-professionnelles pour sensibiliser et alerter sur les conséquences psychologiques de la crise sanitaire sur les enfants et adolescents. Il aurait été souhaitable que la commission d’enquête de l’assemblée nationale les auditionne également !

20 janvier 2021

Obligation de formation : miroir aux alouettes ?

Les CIO sont fortement sollicités pour la mise en œuvre de l’obligation de formation (cf. « instructions interministérielles » du 23 octobre 2020). Cette obligation de formation découle de la loi « pour une école de la confiance » du 26 juillet 2019 (Art. L114-1 du Code de l’éducation). Selon le texte, elle prend le relais de l’instruction obligatoire.

16 janvier 2021

Salons virtuels et ballons d’essai

La question de la participation des PsyEN EDO aux salons en tous genres est toujours sensible. Depuis plusieurs années, les collègues dénoncent des pressions exercées sur eux pour qu’ils servent de faire valoir aux salons privés en assurant des plages d’entretien.

10 janvier 2021

Vos questions
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question


Recevez nos alertes dédiées psychologue de l'Éducation nationale !