L'actualité

Agir en Conseil d’administration contre les groupes de niveau

C’est le CA, et non le chef d’établissement, qui fixe les principes de mise en œuvre de l’autonomie pédagogique et éducative dont disposent les établissements. Une action coordonnée avec les parents d’élèves élus au CA, peut efficacement déjouer la mise en œuvre des groupes de niveau.

Nous ne trierons pas nos élèves! Non aux groupes de niveaux!
17 avril 2024

Les SEGPA dans la réforme du « Choc des savoirs »

Les élèves de SEGPA paient la note de la réforme du Choc des savoirs en perdant une heure d’enseignement par semaine en Sixième. De plus, les textes qui organisent la réforme en SEGPA se contredisent.

02 avril 2024

DNB : « Mon enfant pourra-t-il entrer en Seconde » ?

C’est un·e élève sur cinq qui n’obtiendrait plus le DNB et serait écarté·e de la classe de Seconde si le DNB barrage était instauré. Un taux d’échec qui serait doublé par rapport à l’actuel, à cause de la suppression des correctifs académiques, du retour aux moyennes disciplinaires, avec un poids des épreuves terminales plus important.

STOP
26 mars 2024

Note de service sur les groupes de niveau : Non, nous ne trierons pas nos élèves !

La note de service sur les groupes de niveau vient de paraitre dans la foulée de la publication des arrêtés et décrets liés au « Choc des savoirs ». Intitulée « Organiser les enseignements de français et de mathématiques en groupes afin d’élever le niveau de tous les élèves », elle ne trompera personne : elle montre en plusieurs endroits que l’organisation en groupes de niveau vise à creuser les inégalités entre les élèves et à mettre au pas les professeur·es.

19 mars 2024

« Choc des savoirs » : les textes publiés sont inacceptables et inapplicables !

Après une succession d’annonces contradictoires, les textes piliers du « choc des savoirs » sont parus dimanche 17 mars au Journal officiel. Ils portent sur l’organisation des enseignements au collège (y compris en SEGPA), sur la Prépa-Seconde et sur le redoublement. Le SNES-FSU s’oppose à l’ensemble de ces mesures iniques et appelle à amplifier la mobilisation pour les combattre. 

17 mars 2024

CSE du 14 mars : une ministre absente et des éclaircissements qui ne viennent toujours pas !

Sommée d’accompagner le premier ministre dans une visio avec les chefs d’établissements, la nouvelle ministre ne s’est pas présentée devant le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) pour cette première réunion depuis sa nomination. Le recadrage du premier ministre en plus de semer la confusion est une nouvelle provocation contre les personnels qui se mobilisent depuis des semaines contre le « choc des savoirs » et les groupes de niveaux. Qui pourra croire encore la ministre Belloubet ? Le SNES-FSU a obtenu du ministère lors de ce CSE le principe d’une concertation une fois publié l’arrêté, une occasion de plus pour contester sa mise en œuvre.

14 mars 2024

Trois chercheurs claquent la porte du CSEN !

Pour protester contre la politique éducative du ministère, en particulier contre le « Choc des savoirs », Julien Grenet, Élise Huillery, et Yann Algan ont démissionné le 23 décembre du Conseil Scientifique de l’Éducation Nationale (CSEN).

05 mars 2024

Quelle grille horaire pour le collège réformé ?

Le « Choc des savoirs » modifie l’arrêté du 19 mai 2015 incluant la grille horaire du collège. Comment s’organiserait le collège à partir de la rentrée 2024 si une forte mobilisation ne met pas un coup d’arrêt à cette réforme de fond ?

13 février 2024

CSE du 8 février : une petite brèche contre les groupes de niveau ?

Lors du Conseil supérieur de l’Éducation (CSE) du 8 février, le SNES-FSU a déposé un certain nombre d’amendements pour contrer la mise en œuvre des groupes de niveau prévus dans l’arrêté collège. Le ministère les a systématiquement rejetés préférant un texte confus mais finalement interprétable. Lors de sa rencontre avec la nouvelle ministre le 12 février, le SNES-FSU lui fera entendre la nécessité de renoncer à toute l’idéologie des groupes de niveau : elle doit abandonner le « choc des savoirs ».

10 février 2024

ImprimerPartager