Le Snes-FSU a organisé jeudi 5 novembre un Facebook live avec deux médecins du collectif « Du côté de la Science » : Eric Billy – chercheur en immuno-oncologie et Michaël Rochoy, médecin et ancien chef de clinique de médecine générale à Lille.

Dans la cacophonie ambiante de l’Education nationale, il nous a semblé indispensable de donner la parole à des scientifiques pour avoir des informations claires et consolidées sur des questions clés : la contamination et la contagiosité des 11-17 ans, les questions de diffusion par aérosol, d’aération des salles.

Le live en intégralité est disponible ici : présentation, questions-réponses avec les internautes

La contamination des jeunes/par les jeunes de 11 à 17 ans

« Les jeunes seraient moins à risque que le reste de la population » est une affirmation souvent entendue pour justifier des mesures sanitaires moins strictes. Les données scientifiques présentées par Michael Ronchoy permettent d’y voir plus clair

  • Est-ce que les enfants de 11 à 17 ans sont contaminés ?
    Oui
  • Est-ce que l’évolution diffère des autres classes d’âge ?
    Non comme l’ont montré les études menées en Israël, aux Etats-Unis ou en Suède. Les statistiques de moindre contamination s’expliquent parce qu’ils étaient plus confinés. Exemple aux Etats-Unis : 2% de contamination pendant le confinement ; 11% en octobre).
  • Est-ce qu’ils peuvent faire des formes graves/hospitalisations ?
    Oui, rarement.
  • Est-ce qu’ils sont contaminants ?
    Oui, envers toutes les classes d’âge.
  • Est-ce que leur pouvoir de contamination diffère des autres classes d’âge ?
    Non, c’est la même contamination.

La contamination par aérosol et l’aération des salles

L’importance de la contamination par aérosol nécessite la mise en œuvre de plusieurs mesures de protections cumulatives.

L’aération des salles est un élément indispensable pour protéger les individus. Il faut un taux de remplacement d’air de 6X le volume de la salle/heure. Comme l’a expliqué Eric Billy, il est indispensable de suivre les recommandations suivantes :

  • Aérer: 3-5 minutes toutes les 20 minutes, systématiquement (Allemagne)
  • Utiliser les VMC si disponible
  • Surveiller les taux de CO2 pour juger de la qualité de l’air – Detecteurs
  • Utiliser des ventilateurs
  • Utiliser des purificateurs
  • Risques accrus lors de la prise des repas: car on ne porte pas de masque
  • Gérer les flux de personnes

Lors des questions réponses avec les internautes, Michael Rochoy et Eric Billy sont également revenus sur la questions de purificateurs d’air, alors que le ministre met en avant une étude de 2017 relativisant leur utilité :

« l’étude du ministre semblait être une étude de l’Anses qui disait que les purificateurs à UV génèrent de l’ozone et peuvent être irritants pour les poumons. Mais les purificateurs HEPA ou avec ionisateur sont un bon appoint ».

La question des cantines a aussi été abordée

Pour aller plus loin

Vos questions
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question