Le déconfinement des établissements scolaires lancé au pas de charge par le Président de la République est une démarche politique guidée avant tout par des impératifs économiques. Le gouvernement n’a ainsi pas hésité à balayer d’un revers de la main certains avis du Conseil scientifique alors même qu’il se targue de mettre ses pas dans ceux des scientifiques ! Les annonces du Ministre de l’Éducation nationale ont souvent été contredites par le Premier Ministre ou le président occasionnant une véritable cacophonie gouvernementale particulièrement anxiogène pour la communauté éducative. A l’inverse, le SNES-FSU a toujours placé l’impératif de santé et de sécurité comme exigence première et comme préalable à tout retour dans les établissements : quelle que soit la date (18 mai, 25 mai, début juin etc…) aucune réouverture n’est envisageable si les conditions sanitaires garantissant la santé et la sécurité des personnels et des élèves ne sont pas réunies. La santé des uns et des autres passe avant tout. De nombreuses études scientifiques ont montré que les établissements scolaires étaient des accélérateurs de diffusion du virus, la contagiosité des enfants fait l’objet de nombreux débats et les exemples étrangers le montrent : un déconfinement mal maîtrisé, notamment sur le plan scolaire, peut conduire à une deuxième vague d’épidémie. Il est donc indispensable que la réouverture des établissements scolaires se fasse dans des conditions strictes de sécurité sanitaire. C’est un enjeu de santé publique. Le SNES-FSU ne transigera pas sur ce point. Le SNES, avec la FSU a pesé pour obtenir un protocole sanitaire national coercitif. Aucun établissement ne peut y déroger. Il faut même aller au-delà sur certains points : limitation à 10 personnes par classe ou moins selon les configurations, et non à 15, port du masque, désinfection régulière des locaux .… Comment vérifier que ces conditions strictes sont bien réunies avant de retourner dans votre collège, lycée ou CIO ? Comment faire valoir vos droits (alerte, droit de retrait etc…)  si ces conditions ne sont pas remplies et que vous vous trouvez face à une situation dangereuse ?
— > Vous trouverez dans notre mémo des références réglementaires, des modèles de courrier, des trames d’intervention en CA, pour agir dans votre établissement, en lien avec le SNES-FSU à tous les niveaux : départemental, académique et national. A télécharger ici au format PDF Ne vous laissez pas déposséder de vos droits, de votre quotidien professionnel par des pseudos experts qui ont décidé des dates de réouverture sans même être d’accord entre eux. Ne vous laissez pas imposer des conditions de reprise en présentiel qui vous mettent en danger. Vous êtes, nous sommes, les professionnels du service public de l’Éducation Nationale. Nous connaissons nos établissements, nous savons ce que signifie concrètement y exercer tous les jours. Agissons ensemble pour imposer nos conditions de réouverture pour notre santé et notre sécurité, ainsi que celle de nos élèves.

Documents joints