La mobilisation commence à payer : le ministre a ouvert la porte à un fonctionnement en demi groupe en lycée : cette ouverture est à mettre au crédit de la mobilisation des personnels et des élèves, en particulier depuis lundi 2 novembre. Après avoir balayé d’un revers de la main toute possibilité d’un fonctionnement en demi-groupes, ce recul confirme que le protocole sanitaire « renforcé » n’est pas si protecteur. Mais que de temps perdu !

En actant ce premier pas, il faut maintenant aller plus loin pour garantir la sécurité des personnels, des élèves et de leurs familles avec :

  • des mesures pour les collèges, grand oublié des annonces ministérielles
  • un cadrage clair du fonctionnement en demi groupes
  • des précisions sur d’autres éléments du protocole sanitaire, notamment le nettoyage et l’aération des salles qui restent des zones d’ombre du protocole actuel

Le Snes-FSU maintient son appel à la grève sanitaire le mardi 10 novembre pour obtenir partout des conditions garantissant la santé et la sécurité des élèves et personnels. Il n’y a plus de temps à perdre !