L’inscription au serveur SIAM sera ouverte aux demandes de mutations du 19 novembre 2019 12 heures au 9 décembre 2019 12 heures (heures métropolitaines )

Rappel : Avec la loi de transformation de la Fonction publique, le gouvernement tente d’isoler les personnels face à l’administration. C’est bien méconnaître la ténacité du SNES et des autres syndicats de la FSU, qui vont mettre tout en œuvre pour continuer de vous accompagner et vous défendre tout au long du processus des mutations.

Dès cette année, la loi dessaisit les CAP de leurs compétences en matière de mouvement. Ainsi, vos élus, issus des élections professionnelles de décembre 2018, n’auront plus communication par l’administration de l’ensemble des informations concernant les participants au mouvement.

En d’autres termes, il n’y aura pas cette année le traditionnel Groupe de Travail (GT) relatif au mouvement spécifique CPGE qui avait lieu fin janvier début février ni de FPMN début mars. Le ministère enverra les résultats aux collègues demandeurs d’une mutation le 4 mars.

Mais, le SNES-FSU comme à son habitude vous accompagne et vous informe dans l’élaboration de votre dossier mutation

Pour tout renseignement sur le mouvement prépas, envoyer un courriel à prepas@snes.edu. Vous pouvez laisser si besoin un numéro de téléphone avec vos disponibilités, les militants du secteur prépa essayeront de vous recontacter.

Le secteur prépa organisera également des permanences téléphoniques en fonction de ses disponibilités (les dates et horaires ci-dessous sont susceptibles d’évoluer en raison d’éventuels impératifs syndicaux, merci de votre compréhension). Vous pouvez téléphoner au secteur CPGE du SNES-FSU au 01 40 63 28 27.
– le mercredi 20/11 de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h
– le jeudi 21/11 de 9h30 à 12h et de 13h à 15h30
– le mercredi 27/11 de 14h à 17h
– le jeudi 28/11 de 9h30 à 12h et de 13h à 15h30
– le mercredi 4/12 de 14h à 17h
– le jeudi 5/12 PAS DE PERMANENCE : GREVE ET MANIFESTATION CONTRE LA RETRAITE PAR POINTS
Après le 4/12, contactez le secteur prépa par mail en écrivant à prepas@snes.edu
Au besoin laissez un numéro de téléphone.

N’oubliez pas de nous adresser en temps utile la fiche syndicale qui nous permettra de suivre votre dossier et de vous adresser rapidement les informations sur votre demande de mutation.

Pensez à nous communiquer une adresse électronique à jour
Veillez à ce que votre boite électronique soit opérationnelle: supprimez les messages qui restent sur le serveur lorsqu’ils ont été lus par exemple. Ne changez pas de fournisseur d’accès ou d’adresse pendant la période des mutations car nous aurions des difficultés à vous joindre. Il arrive également que l’Inspection générale contacte certains collègues pendant la période.

Nos conseils

L’application SIAM a été rendue plus rigide:
– Lors de la première connexion à la page des voeux, on formulera un voeu préférentiel portant sur un type de classe préparatoire, ce voeu est indicatif, on peut même indiquer « autre ».
– Ensuite, il faudra revenir en arrière pour accéder au lien sur la lettre de motivation et taper une première ébauche de cette lettre.
– À partir de là, vous pouvez revenir au dépôt des voeux et ajouter/modifier.

Pensez à prendre des captures d’écran des différentes opérations, en particulier des pages récapitulant vos vœux et confirmant l’enregistrement de votre demande de mutation. En cas de problème d’enregistrement de votre demande de mutation, ces captures d’écran pourront être utiles au SNES-FSU lors de ses interventions auprès des rectorats ou du ministère.

La lettre de motivation est adressée au doyen de l’inspection générale de votre discipline. Tapez cette lettre lettre à l’aide de votre traitement de texte usuel, sauvez-la, puis intégrez-là dans le document en ligne de IPROF par copier-coller. Nous vous conseillons d’être succinct, en mettant bien en valeur votre parcours et vos demandes. L’absence de lettre en ligne (en principe impossible) invalide le dossier.

Le dossier en ligne comprend ainsi:

– La lettre de motivation

– Un CV détaillé

– Une liste de vœux

– La copie du dernier rapport d’inspection

La liste de vœux pourra être précisée dans la lettre de motivation, par rapport à la liste que vous aurez remplie sur SIAM, notamment en ce qui concerne les filières et les extensions géographiques possibles.

Pour une demande de première affectation, si vous êtes réellement motivé pour enseigner en prépa, il faut adopter la stratégie du zoom arrière, sélectionner d’abord des établissements précis, puis des communes ou groupes de communes, puis des départements, etc. Sur la lettre à l’inspection générale, vous avez même la possibilité d’indiquer « tout poste en prépa en France ».

Pour une mutation d’une CPGE à une autre, bien indiquer dans la lettre à l’inspection générale les zones géographiques que vous privilégiez ou les types de classe qui vous intéressent, ce qui n’est pas possible lors de la formulation des vœux SIAM. Sauf cas particuliers, il faut une certaine ancienneté dans le poste actuel pour espérer obtenir une mutation.

SIAM affiche un certain nombre de postes CPGE vacants que vous pouvez consulter (par académie, par discipline) afin de vous faire une idée. Mais lorsque vous formulerez vos vœux, ne vous limitez surtout pas à ces postes, en effet:

– La liste des postes vacants est incomplète puisqu’elle est arrêtée fin novembre. Chaque année, il y a de nombreuses autres vacances qui remontent des académies entre novembre et janvier.

– Cette liste est constituée principalement des départs en retraite, or d’autres postes peuvent se libérer par chaines de mutations.

– Certains postes affichés sont peut-être déjà destinés à des collègues en place: régularisation de l’année précédente ou étiquetage CPGE .

Par exemple, en mathématiques ou sciences physiques, il faut savoir que la plupart des postes publiés par SIAM seront attribués en mutation. Il en est de même, dans toutes les disciplines, pour des postes situés dans des lieux géographiques très demandés, comme Paris ou la région parisienne.

S’il est logique de faire des vœux précis lors d’une demande de mutation, la stratégie n’est pas la même pour une demande de première nomination en prépa. Dans ce dernier cas, quelques vœux précis (établissement ou commune) sont utiles pour indiquer à l’inspection générale quels types de postes vous visez, ensuite vous pouvez demander des départements ou des académies, selon ce que vous être prêt à accepter pour enseigner en prépa. Attention, si on vous nomme sur poste qui correspond à l’un de vos vœux SIAM, même le dernier, vous êtes tenu de l’accepter.

Parfois l’inspection générale contacte des collègues pour s’assurer que le poste proposé convient. Ceci suppose que vous ayez un numéro de téléphone (ou à la rigueur une adresse électronique) où l’on puisse vous joindre. Il faut alors être très réactif car souvent le même poste est proposé à plusieurs personnes. Il est bon de se préparer à une telle éventualité: que répondrai-je si l’IG me propose un poste en dehors de mes vœux ? Vous pouvez demander une heure de réflexion mais il faudra sans doute rappeler dans la journée.

Une disposition inacceptable

La note de service parue au BO du 14 novembre 2019 indique que les «chefs des établissements d’accueil sont associés à cette sélection. Il est donc conseillé aux candidats de prendre l’attache des chefs des établissements sollicités pour un entretien et de leur transmettre un exemplaire de leur dossier de candidature. L’avis du chef d’établissement d’accueil fait partie des critères de sélection qui seront pris en compte dans l’évaluation de la candidature par l’inspection générale. Les chefs des établissements d’accueil communiquent ensuite à l’inspection générale, via l’outil dédié, leur appréciation des candidatures reçues.». C’est une confusion des genres car les proviseurs ne sont pas aptes à juger des compétences à enseigner en CPGE, c’est irréaliste car les proviseurs n’auront pas le temps d’examiner toutes les demandes.

L’an dernier déjà, le SNES-FSU avait exprimé son désaccord auprès de la DGRH qui avait indiqué au SNES-FSU que pour le mouvement spécifique CPGE il n’y avait pas de changement dans les pratiques : ce sont bien les IG qui continuent à piloter le mouvement spécifique CPGE.

Notre conseil est de contacter éventuellement les proviseurs des lycées demandés uniquement pour se renseigner sur la nature exacte des postes CPGE vacants mais de ne pas aller au-delà.

Notre outil de liaison: la fiche syndicale

En ligne, est accessible la fiche syndicale de suivi individuel et de mandatement pour un éventuel recours si vous n’obteniez pas votre mutation. Renvoyez-là à prepas@snes.edu

Bien sûr les éléments qui doivent rester confidentiels ne seront pas évoqués, vous pouvez donc nous informer au mieux de votre situation et notamment ajouter des commentaires personnels à la lettre de motivation.

Écrivez très lisiblement votre adresse électronique, par exemple en capitales, chaque année, le secteur prépa quelques retours de courriel à cause d’adresses erronées ou boites aux lettres électronique pleines. Vous pouvez vérifier et modifier votre adresse électronique en ligne.

Rappel : Pour tout renseignement sur le mouvement prépas, vous pouvez téléphoner au secteur prépa du SNES-FSU qui organisera également des permanences téléphoniques en fonction de ses disponibilités (les dates et horaires ci-dessous sont susceptibles d’évoluer en raison d’éventuels impératifs syndicaux, merci de votre compréhension).
– le mercredi 20/11 de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h
– le jeudi 21/11 de 9h30 à 12h et de 13h à 15h30
– le mercredi 27/11 de 14h à 17h
– le jeudi 28/11 de 9h30 à 12h et de 13h à 15h30
– le mercredi 4/12 de 14h à 17h
– le jeudi 5/12 PAS DE PERMANENCE : GREVE ET MANIFESTATION CONTRE LA RETRAITE PAR POINTS

au 01 40 63 28 27 ou envoyer un courriel.

Après le 4/12, contactez le secteur prépa par mail en écrivant à prepas@snes.edu
Au besoin laissez un numéro de téléphone.

Étiquetage d’un poste en CPGE

Certains collègues enseignent en CPGE ou en DCG sans être titulaires d’un poste étiqueté. Si le nombre d’heures est suffisant, un poste CPGE ou DCG peut être créé par le Recteur, sur initiative du chef d’établissement. Le nouveau poste est alors mis au mouvement et il faut que le ou la collègue intéressé fasse une demande de mutation (avec la possibilité de faire un voeu unique sur ce poste). Il ou elle est alors généralement nommé sur ce poste.

Il est donc important que chaque collègue se tienne informé d’une demande de création de poste et pense à informer le SNES en temps utile.

Statistiques du mouvement 2019

Bilan des postes pourvus après les Groupes de Travail des 4-5 février 2019

– Première colonne : postes affichés sur SIAM en novembre,
– Deuxième colonne : postes effectivement pourvus en GT (des postes supplémentaires apparaissent entre novembre et février), y compris les régularisations.
– Troisième colonne : régularisations de collègues déjà en poste, nommés tardivement en 2019
– Quatrième colonne : nombre total de collègues ayant obtenu une première nomination ou une mutation en CPGE

Discipline nombre de demandeurs SIAM 2019 Pourvus en GT dont régularisations Mouvement
Mathématiques 770 52 65 43 131
SVT 92 4 7 7 7
STI 115 17 27 7 39
Sciences physiques 566 45 66 28 91
Biochimie, biologie 2 0 0 0 0
Allemand 88 5 7 0 9
Anglais 197 20 24 2 35
Espagnol 144 13 14 2 17
Italien 22 2 0 0 2
Chinois 0 0 0 0 0
Russe 0 0 0 0 0
Arabe 0 0 0 0 0
Portugais 1 1 0 0 0
Philosophie 232 20 27 7 39
Histoire-Géographie 257 15 18 10 19
Lettres 410 27 37 8 54
SES 65 7 9 7 10
Eco-gestion 242 36 43 12 56
Musique 0 0 0 0 0
Arts plastiques 4 0 0 0 0
Arts appliqués 6 2 2 0 2
Total 3207 264 344 133 509

Les postes en plus s’expliquent par des retraites connues tardivement, certaines créations de classes ou d’option, ou encore des collègues qui démissionnent de CPGE.

Les régularisations sont des postes attribués à des collègues qui faisaient déjà le service, mais qui avaient été nommés tardivement l’année précédente. Il y a aussi en lettres et en langues des étiquetages de service CPGE en poste CPGE. Cela permet à des collègues ayant un service complet (ou presque) en CPGE d’être nommés sur poste CPGE.

Statistiques des dernières années

En novembre 2015, le serveur SIAM affichait 326 postes vacants en CPGE, contre 321 postes en 2014. Mais on remarque, chaque année (voir tableau ci-dessous), une grande différence entre le nombre de postes affichés en novembre sur SIAM et le nombre de postes réellement vacants, pourvus à l’issue du mouvement.

Année mouvement n nombre de candidatures postes affichés par SIAM en novembre n-1 postes pourvus à l’issue du mouvement
2004 2775 193 286
2005 3203 219 285
2006 3168 219 274
2007 3487 329 428
2008 3768 367 519
2009 3671 333 448
2010 3706 345 425
2011 3646 304 380
2012 3610 361 437
2013 3475 373 461
2014 3532 421 534
2015 3514 321 487
2016 2980 326 437

Critères pour les nominations ou mutations en classes préparatoires

Le mouvement spécifique CPGE est réservé aux titulaires de l’agrégation. Les critères de sélection varient d’une discipline à l’autre, parfois d’une année à l’autre. L’inspection générale est consciente qu’un grand nombre de professeurs vont partir en retraite dans les prochaines années et que ceci impose la constitution d’un vivier. Toutefois, les nouvelles dispositions sur la retraite retardent les départs.

Plusieurs raisons peuvent expliquer que des candidats ne soient pas retenus : dossier ne répondant pas aux critères définis par l’inspection générale, bon dossier mais en concurrence avec des dossiers jugés meilleurs, vœux géographiques trop restreints. Dans les deux derniers cas, il ne faut donc pas hésiter à postuler de nouveau l’an prochain.

Les échanges que nous avons pu avoir avec les Inspections générales lors des groupes de travail du mouvement CPGE 2019 nous ont permis d’établir des commentaires plus précis par discipline que vous pouvez retrouver dans cet article.

D’autre part, nous conseillons aux collègues qui sont en poste CPGE et qui envisagent leur départ (retraite, mutation au mouvement général, départ vers le supérieur, …), d’écrire à l’Inspection générale, parallèlement aux démarches administratives, afin que leur succession puisse être envisagée dans la sérénité. Ceci ne préjuge en rien d’un changement d’avis, qu’il sera toujours temps de faire connaître.

Pour toutes les disciplines, il est inutile de postuler en prépa si l’on n’est pas titulaire de l’agrégation.