Les prix à la consommation ont augmenté de 2,6 % sur une année.14,6 % de la population est en situation de pauvreté, dont un million de retraités. Mais la pandémie n’a pas eu d’effets négatifs pour tout le monde : l’indice boursier des quarante plus grosses entreprises françaises bat des records. Ainsi, le groupe Total a augmenté ses profits de 4,6 milliards d’euros alors que la population paie carburant et chauffage au prix fort. Les chiffres de l’évasion fiscale dépassent l’entendement. La question du pouvoir d’achat est donc particulièrement prégnante. L’inflation appauvrit les salariés, les chômeurs et les retraités. Le montant de la revalorisation des pensions sera connu mi-novembre mais le taux proposé par la Commission des comptes de la Sécu est loin de pouvoir compenser l’inflation.

Toute la population a pris clairement conscience, surtout depuis la pandémie, du caractère essentiel de la protection sociale. Et pourtant, cette dernière est constamment attaquée.La disparition de 115 000 lits en vingt-cinq ans dans les hôpitaux et de100 000 postes de soignants en huit ans a créé une telle situation catastrophique, que même les rapports officiels soulignent. Des lits continuent d’être fermés, et des personnels démissionnent, épuisés. Alors que la crise sanitaire a montré la nécessité d’une loi « grand âge »conforme aux attentes des personnels, des familles et des personnes concernées, son abandon est une mesure scandaleuse. Les quelques mesures annoncées pour 2022 ne suffiront pas à pallier ce renoncement et attestent violemment du mépris gouvernemental pour ce dossier. Le PLFSS révèle une conception au rabais de la politique de santé.

Un isolement insupportable

La crise sanitaire a révélé les conséquences tragiques de l’isolement,notamment chez les retraités et personnes âgées : une étude réalisée par les Petits frères des pauvres révèle que 530 000 d’entre elles sont « en situation de mort sociale ». Or, les services publics, facteurs irremplaçables de lien social et garants d’un accès pour toutes et tous au logement, aux transports, à l’énergie,au bureau de poste… sont attaqués régulièrement.

Les 9 organisations de retraités appellent à une manifestation nationale le jeudi 2 décembre à Paris pour l’augmentation immédiate des pensions et leur indexation sur le salaire moyen ; la défense du système de santé et la création d’un grand service public de l’autonomie ; la défense et le développement desS ervices publics de proximité.