Le bac a été une nouvelle fois réformé. Il ne s’agit pas seulement d’ajustements car l’ensemble de l’organisation de l’examen est modifié. Bien difficile d’y voir clair d’autant plus que les textes sont perpétuellement corrigés, précisés voire annulés. Comment calculer la moyenne de bac ? A cette question pourtant simple, les réponses le sont beaucoup moins.

Les nouveaux principes

Tout enseignement évalué avec des épreuves nationales sort du contrôle continu. Ainsi, les moyennes de français, de philosophie et des deux spécialités conservées en Terminale ne sont pas du tout prises en compte pour le contrôle continu.

Le contrôle continu vaut pour 40% de la moyenne de bac. Il comprend les moyennes annuelles des enseignements concernés pour les classes de Première et Terminale Un projet local d’évaluation doit en rappeler les principes pour chaque lycée.

Les moyennes annuelles des enseignements optionnels comptent intégralement pour un coefficient 2 par année du cycle terminale. Le principe du bonus pour les LCA est totalement abandonné.

Il est à souligner que pour l’EPS, il s’agit de contrôle en cours de formation (CCF) dont les modalités n’ont pas changé avec les réformes.

Une avalanche de textes

Avec le décret et l’arrêté, la note de service du 28 juillet fixe les nouvelles règles du contrôle continu comptant désormais pour 40% de la moyenne à l’examen. Une bonne dizaine de textes est venu compléter l’ensemble au BO du 26 août. On y trouve de multiples notes de service portant sur les épreuves ponctuelles, les sections binationales et internationales, le grand oral et surtout sur le traitement particulier réservé aux langues vivantes.

Les langues vivantes dans le viseur

Les attestations de langues vivantes A et B doivent être obligatoirement délivrées sur la base d’une évaluation spécifique organisée au 3ème trimestre de terminale qui prend en compte les 4 compétences langagières. Dans la mise en oeuvre, il n’y a pour l’instant aucun cadre ni temps dédié à cet effet.

Concernant la discipline non linguistique (DNL) et les sections européennes et de langues orientales (SELO), les notes de service publiées le 26 août dernier ont été corrigées ensuite par la note de service du 4 novembre et celle du 12 novembre . On retrouve alors la formulation initiale.

L’évaluation spécifique de contrôle continu est organisée par les professeurs de la section. elle prend en compte le résultat d’une interrogation orale de langue, qui a lieu à la fin du cycle terminal, comptant pour 80 % de la note globale d’une par, et la note sanctionnant la scolarité de l’élève dans sa section au cours de la classe de terminale, qui compte pour 20 % de la note globale d’autre part. Cette note est conjointement attribuée par le professeur de langue et le ou les professeur(s) de la ou des discipline(s) non linguistique(s) ayant fait l’objet d’un enseignement dans la langue de la section. La note finale attribuée à l’évaluation spécifique de contrôle continu pour l’obtention de l’indication Selo ou DNL est prise en compte, sans pondération, dans le calcul de la moyenne de langue vivante concernée.

Note de service du 28 juillet 2021

Dans la voie technologique, la note de l’enseignement technologique en langue vivante (ETLV) est intégrée à la moyenne de langues vivantes.

Que faire quand il n’y a pas de note?

La note de service du 12 novembre distingue les évaluations ponctuelles réservées aux candidats individuels qui n’ont pas de note de contrôle continu , des évaluations de remplacement, organisées localement, qui s’appliqueront aux candidats sous statut scolaire qui n’ont pas de moyenne de contrôle continu.

« Si la moyenne annuelle manquante est celle de l’année de première, cette évaluation de remplacement est organisée avant la fin de l’année scolaire de première, et porte sur le programme de la classe de première. Si la moyenne annuelle manquante est celle de l’année de terminale, l’évaluation de remplacement est organisée avant la fin de l’année de terminale et porte sur le programme de terminale. Le format de l’évaluation peut être construit sur celui de l’évaluation ponctuelle prévue pour les candidats individuels, tel que précisé par note de service. Les professeurs qui font passer les évaluations de remplacement dans leur établissement peuvent utiliser les sujets de la banque nationale numérique. »

Note de service du 9/11/2021, BO du 12 novembre

Un décret et un arrêté modificatif vont bientôt être publiés pour valider ce qui est pour l’instant encore de l’ordre de l’information. La notion de cas de force majeur diparaît quand il s’agit d’évaluation continue. Le bien-fondé d’une absence à une évaluation relève désormais exclusivement de l’appréciation locale.

Bac 2022, session transitoire

A ces graphiques pourrait s’ajouter un coefficient 2 pour chaque option suivie en Terminale et uniquement pour cette année.

A partir de 2023

A ces graphiques pourrait s’ajouter un coefficient 2 pour chaque option et chaque année d’enseignement, Première et Terminale.

Vos questions
Le Snes défend les droits individuels et collectifs. Vos représentants vous répondent, vous conseillent et vous accompagnent.
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question