Certains postes ne sont accessibles que par des « mouvements spécifiques », nationaux ou académiques, pour lesquels il faut faire acte de candidature et qui dérogent aux règles du mouvement général.

Mouvements spécifiques nationaux

Les mouvements spécifiques nationaux concernent actuellement les affectations :

  • En classes préparatoires.
  • En sections internationales.
  • En sections binationales.
  • En dispositifs sportifs conventionnés.
  • En classe de BTS dans certaines spécialités.
  • En arts appliqués : BTS, classe de mise à niveau, diplôme desmétiers d’art (niveau III), diplômes supérieurs d’arts appliqués(niveau II), diplôme national des métiers d’art et de design (DNMADe).
  • En sections « théâtre-expression dramatique », « cinéma-audio-visuel » avec complément de service.
  • De PLP dessin d’art appliqué aux métiers.
  • De PLP requérant des compétences professionnelles particulières.
  • De DDF de lycée technique, de lycée professionnel ou d’EREA.
  • D’enseignement en langue bretonne ou corse.
  • Directeur en CIO ou SAIO et DCIO et Psy-ÉN en (DR)ONISEP et auCNAM/INETOP.

La liste des mouvements spécifiques nationaux est établie chaque année (cf. L’US « Mutations »). La liste des postes vacants est publiée sur SIAM (en novembre).

Les postes spécifiques académiques

Depuis 2005, des postes spécifiques académiques (SPEA) ont été créés pour la phase intra-académique. Ils correspondent à des postes à « compétences requises » : BTS ne faisant pas partie du mouvement spécifique national, certains postes en établissement relevant de l’éducation prioritaire… Une circulaire rectorale précise les modalités de candidature à ces postes particuliers sur lesquels l’affectation se fait le plus souvent sans barème, avec avis de l’inspection.

La mise en place de la déconcentration a réduit considérablement le nombre des mouvements spécifiques nationaux. Le SNES-FSU combat cette déconcentration des mouvements spécifiques qui les prive d’un vivier national de candidatures et permet de plus à certains chefs d’établissements et à certains IPR, au prétexte du « profil », de choisir leur personnel.

Le SNES-FSU veille à ce que les postes spécifiques nationaux vacants ne soient pas transformés en postes spécifiques académiques.

Fiches syndicales