Vous venez d’être nommés professeurs, CPE ou Psy-ÉN stagiaires et entrez de plain-pied dans un métier passionnant, riche de contacts et d’expériences variées. Les militants des syndicats du second degré de la FSU (SNES, SNEP, SNUEP) seront présents pour vous accompagner au quotidien, que ce soit dans l’établissement ou pour vos démarches administratives.

Très investis dans la défense individuelle et collective des personnels, les syndicats de la FSU sont intervenus pour que cette session ne soit pas annulée et pour qu’un collectif budgétaire soit voté afin que tous les admissibles ayant passé les épreuves d’admissibilité avant le confinement soient déclarés admis. Les besoins existent. Lors du précédent quinquennat, les syndicats de la FSU avaient obtenu l’augmentation du nombre de postes aux concours,mais le gouvernement actuel fait des choix opposés. Pour la troisième année consécutive, ce nombre est en baisse et celui des postes non pourvus augmente alors que le second degré accueille 22 000 élèves supplémentaires à la rentrée 2020. Année après année, ce sous-recrutement creuse le déficit de personnels sur le terrain, détériore leurs conditions de travail comme celles des élèves et entrave la mobilité.

Plutôt que de permettre aux étudiants de préparer les concours dans de bonnes conditions, plutôt que de recruter plus de personnels formés et d’augmenter leur salaire pour rendre plus attractifs les métiers de l’éducation, le ministère fait le choix, avec sa nouvelle réforme de la formation, de recruter des étudiants à un moindre coût. En opérant ainsi, le ministère aggrave leurs difficultés : réussir un concours tout en préparant un master 2 avec, en plus,la charge de classes en responsabilité : un véritable parcours du combattant.Très attentifs aux questions de formation, les syndicats de la FSU (SNES, SNEP, SNUEP) œuvrent pour que la formation initiale soit revue dans l’objectif d’une meilleure professionnalisation des personnels (stage à tiers-temps,complément de formation universitaires, articulation théorie/pratique…) au bénéfice des élèves et non dans une logique comptable. Ils œuvrent aussi pour l’amélioration de la formation continue.

Nous espérons que ce mémento sera pour vous un outil au quotidien qui participera à vous convaincre de nous rejoindre en vous syndiquant et en vous engageant avec nous dans la réflexion et l’action revendicative collective pour nos métiers, nos conditions de travail, nos salaires et pour l’avenir de nos élèves.

Nous vous souhaitons une bonne rentrée et une bonne année de stage.

Frédérique Rolet, secrétaire générale SNES-FSU
Benoît Hubert, secrétaire général SNEP-FSU
Sigrid Gérardin, cosecrétaire générale SNUEP-FSU