L'actualité

Rentrée 2020 : Le second degré méprisé

Le ministre prétend que sa principale préoccupation est la réduction des inégalités. Les conditions de la rentrée de septembre qu’il organise, démontrent le peu de cas qu’il fait des collégiens et lycéens du service public.

28 avril 2020

Rentrée 2020 : L’asphyxie

Avec 25 000 élèves supplémentaires, après trois ans de suppressions d’emplois dans le second degré, les conditions de rentrée vont être détériorées et l’offre de formation va reculer.

12 mars 2020

Rentrée 2020 : le grand mépris

Alors que le second degré connaît une destruction régulière des emplois depuis trois ans, que la réforme du lycée et du collège ont accru la précarité des postes et des enseignements par le renvoi aux équipes des « marges à tout faire », l’institution fait preuve d’imagination dans la navigation à vue avec une grande constance dans le mépris des personnels.

09 février 2020

Rentrée 2020 : intervenir maintenant

Le ministère a annoncé en décembre 440 suppressions d’emplois d’enseignants dans le second degré public après les 5250 suppressions des budgets 2017 et 2018.

Il s’entête à prétendre compenser ces suppressions par un recours encore accu aux heures supplémentaires ce qui, disait-il, permet aussi d’augmenter le pouvoir d’achat des enseignants ! Technique de patron voyou qui supprime des postes pour faire travailler davantage à moindre coût et refuse l’indispensable revalorisation de nos métiers, même si nos mobilisations le contraignent à remettre ce sujet sur la table.

Cette année encore n’est prévue aucune création de postes de CPE, d’AED, d’assistants sociaux, de PsyEN, d’infirmiers, de médecins scolaires, d’agents administratifs.

créations/suppressions de postes par académie.
21 janvier 2020

Le ministère double la mise

Le comité technique ministériel s’est tenu mercredi 18 décembre dans un contexte de combat pour une retraite digne pour tous et de rupture du dialogue social.

Mesures de rentrée 2020
05 janvier 2020

Budget 2020 : services publics abandonnés.

Le budget 2020 entre en débat à l’assemblée. Le gouvernement prétend répondre aux besoins exprimés par la société par la réduction de l’impôt tout en confirmant l’objectif de réduction de la dépense publique. Il poursuit en réalité une réduction drastique du périmètre d’intervention de l’État et de ses services publics. Cette politique ne répondra en rien aux besoins réels du pays.

12 novembre 2019

Collège : faire respecter ses droits à la rentrée 2019

Pour la rentrée, le SNES-FSU vous rappelle les règles qui régissent actuellement le fonctionnement des collèges (EPI, AP, oral de DNB) et l’expérimentation « innovante ». Il vous donne les outils réglementaires pour défendre vos droits et vous rappelle que c’est la force du collectif qui permet de résister aux pressions hiérarchiques et conserver son énergie de travail pour des projets pédagogiques choisis.

02 septembre 2019

Conditions de rentrée 2019 : la dégradation se poursuit.

Malgré l’annonce stratégique du renoncement à supprimer 50 000 emplois dans la fonction publique la politique d’austérité se poursuit et détériore le service public de l’Education nationale : 5250 suppressions d’emplois en deux rentrées, des réformes idéologiques et précipitées dégradent les conditions d’enseignement pour les élèves et les personnels (effectifs, réformes des programmes, achat de manuels, heures supplémentaires…).

29 août 2019

Pourquoi exiger un vote sur la DGH ?

Depuis 2010, certains chefs d’établissement persistent à repousser le vote sur la répartition des moyens au mois de juin voire de juillet, avançant l’argument que cette répartition ne sera définitive qu’une fois les ajustements de fin d’année opérés en fonction des résultats aux examens, de l’orientation, de choix pédagogiques non encore arrêtés à cette date… Ils refusent de mettre à l’ordre du jour le vote sur la répartition de la dotation horaire, se limitant à informer le CA des créations ou des suppressions de postes proposées au recteur.

07 février 2019

Rentrée 2019 : intervenir dans les établissements

La préparation de la rentrée scolaire 2019 bat son plein dans les académies. Elles répartissent les moyens qui leurs sont attribués. Les CA doivent être réunis d’ici fin février pour décider de l’utilisation de l’enveloppe horaire attribuée à l’établissement.

Fusion des académies : De 26 à 13 ?

Les ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur ont annoncé, le 19 juillet 2018, leur volonté de fusionner des académies pour faire coïncider la carte des 26 académies de la métropole avec celle des 13 régions administratives pour le 1er janvier 2020. Les académies prendraient la dénomination de « région académique ». Les 4 académies d’outremer demeureraient inchangées auxquelles s’adjoindrait celle de Mayotte.

24 janvier 2019

CTM : la caricature du dialogue social

A été dévoilée au CTM, la répartition académique des moyens pour la rentrée 2019. Les documents fournis sont inexploitables en l’état. Alors que le PLF impose la suppression de 2 450 postes dans le second degré (2 250 emplois de titulaires et 400 emplois de stagiaires), le document remis par le Ministère et sur lequel il fonde […]

20 décembre 2018

Indicateurs de performance du PLF 2019

Note sur les objectifs et les indicateurs de performances
de la mission « enseignement scolaire » (PAP 2019).

Cette note s’efforce d’analyser les objectifs et indicateurs déclinés dans les projets annuels de performances (PAP) 2019 des programmes 141 (« enseignement scolaire public du 2d degré »), 230 (« vie de l’élève ») et 214 (« soutien de la politique de l’Éducation nationale »), inclus dans la mission « enseignement scolaire ».

Le ministère commente l’évolution de certains indicateurs et justifie les prévisions et cibles retenues, avec bien souvent un art consommé de la communication…
Source : https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2019/pap/pdf/PAP2019_BG_Enseignement_scolaire.pdf

Ne sont pas traités dans cette note les programmes 140 (enseignement scolaire public du 1er degré), 139 (enseignement privé), 143 (enseignement technique agricole).

28 novembre 2018

Budget 2019 : bas les masques

Après une communication laissant entendre que l’Éducation nationale serait épargnée puis l’annonce d’un solde de 1 800 suppressions d’emplois et de crédits en hausse de près de un milliard , les masques sont tombés à l’issue du conseil des ministres du 24 septembre.

10 octobre 2018

Budget : perseverare diabolicum

Les premières annonces sur le budget de l’État 2019 sont égales à ce que l’on attendait. Alors que les chiffres de la croissance, en berne (1,9 % attendus, 1,7 réalisés), attestent de leur inefficacité, le gouvernement poursuit les mêmes tropismes idéologiques : réduire la dépense publique utile à tout le pays, ouvrir les vannes pour les plus riches et la finance.

25 septembre 2018

ImprimerPartager