Non, la fonction de professeur principal est attribuée par le chef d’établissement pour la durée de l’année scolaire sur la base du volontariat.

Comme le précise l’art. 3  du décret 93-55  relatif à l’ISOE, « attribuée [à un] professeur, désigné avec l’accord de l’intéressé par le chef d’établissement pour la durée de l’année scolaire ». La circulaire  2018-108 du du 10/10/2018 le rappelle aussi :« les professeurs principaux sont désignés par le chef d’établissement, conformément aux dispositions de l’article R. 421-10 du Code de l’éducation, avec l’accord des intéressés » . Cette fonction ne peut donc en aucun cas être imposée.

Dans les établissements classés « sensibles » et dans les classes de terminale, deux professeurs par classe sont désignés selon les mêmes modalités.

Quelles fonctions ?

Décret 93-55 (art. 3) : « La part modulable est allouée aux [professeurs] qui assurent une tâche de coordination tant du suivi des élèves d’une division que de la préparation de leur orientation, en liaison avec les conseillers d’orientation-psychologues, et en concertation avec les parents d’élèves. »

L’article R-421-51 (§ 2) du code de l’éducation précise : « Le professeur principal qui exerce les activités de coordination et de suivi mentionnées à l’article 3 du décret n° 93-55 du 15 janvier 1993 instituant une indemnité de suivi et d’orientation des élèves, ou un représentant de l’équipe pédagogique, expose au conseil de classe les résultats obtenus par les élèves et présente ses observations sur les conseils en orientation formulés par l’équipe. »

La circulaire n° 2018-108 du 10/10/2018 précise le rôle du professeur principal dans les classes des collèges et des lycées.

Elle ne crée aucune obligation nouvelle mais elle traduit l’inflation de tâches issues des réformes successives (collège 2016, Parcours Avenir, ParcourSup …). Le SNES-FSU a combattu ces réformes et a pesé sur la rédaction de cette circulaire pour qu’y soient supprimées les formulations injonctives. C’est ainsi à notre demande que les PsyEN sont mentionnés à plusieurs reprises et que le rôle spécifique du PP est limité à de la coordination et du suivi.

Dans chaque classe, le professeur principal exerce un rôle de coordinateur de l’équipe pédagogique « Les membres de l’équipe pédagogique contribuent au suivi individuel, à l’information et à l’orientation des élèves du second degré qui leur sont confiés. Dans ce cadre, sans intervenir sur les questions spécifiques relevant des champs disciplinaires des autres membres de l’équipe, le professeur principal fait le lien, pour sa classe, entre tous les personnels qui suivent l’élève : les professeurs, les CPE, les personnels sociaux et de santé, le psychologue de l’éducation nationale et l’équipe de direction. Il est également l’interlocuteur privilégié de la famille. »

La rémunération

La part modulable de l’ISOE rémunère les activités du professeur principal : « l’attribution de cette part est liée à l’exercice effectif [des] fonctions. »

Le SNES-FSU revendique le doublement doublement de l’ISOE pour prendre en compte la totalité de la charge de travail.

 

Halte à la multiplication des tâches!

L’attribution de la part modulable de l’ISOE sert souvent de prétexte pour tenter d’imposer aux professeurs principaux de multiples tâches qui outrepassent leur fonction.

  • Il en est ainsi de l’heure de vie de classe : s’il revient au professeur principal d’en assurer la bonne organisation, il ne saurait être question qu’il assure l’ensemble de ces heures, d’autant plus que l’ISOE ne rémunère pas l’animation des HVC.
  • Il en est de même des entretiens d’orientation pour les élèves de 3ème, institués par la circulaire n° 2006-213 du 14 décembre 2006. Les modalités présentées (entretiens « conduits par les professeurs principaux en associant, le cas échéant, selon une répartition qui sera jugée appropriée, les conseillers d’orientation-psychologues et les autres membres de l’équipe éducative (…) ») constituent à la fois une surcharge inacceptable de travail et un empiètement tout autant inacceptable sur les missions des PsyEn.

Agir avec le SNES-FSU

La fonction de professeur principal est une tâche intéressante, à laquelle tiennent les professeurs, qui peuvent travailler dans ce cadre au plus près des familles.

Toutefois, on ne saurait accepter l’alourdissement des tâches et la dégradation des conditions d’exercice de la fonction. Les professeurs qui assument cette responsabilité voient d’année en année leur charge de travail s’alourdir, particulièrement pour les classes de 3ème, seconde et terminale.

Comment agir ?
Face à une inflation de tâches, rappelez, collectivement, les textes existants qui font du professeur principal un coordonnateur mais qui ne se substitue ni au Psy-ÉN ni au CPE et ne doit pas assurer de mission revenant au chef d’établissement.
Si les pressions se multiplient, dans un contexte d’alourdissement de notre charge de travail, d’absence de revalorisation digne de ce nom, d’éviction des PsyEN, l’organisation d’un refus collectif d’être professeur principal peut être organisé. Contacter la section d’établissement (S1) et la section académique (S3) du SNES-FSU.

Vos questions
Le Snes défend les droits individuels et collectifs. Vos représentants vous répondent, vous conseillent et vous accompagnent.
Accès à la FAQ

Vous ne trouvez pas votre réponse, posez-nous votre question