Dans une récente note de cadrage, la DGESCO cherche à renforcer le pouvoir des chefs d’établissement en termes d’évaluation du bilan de fin de cycle. Attention cependant, cette note n’est pas un texte réglementaire même si les chefs d’établissements prendront appui sur celle-ci.
A l’heure de la mobilisation contre les épreuves communes de contrôle continu et la réforme du bac, les élèves contestataires se voient menacés par les proviseurs d’un 0/20 sans possibilité de rattrapage. Mais le discours institutionnel entretient la confusion, ne serait-ce qu’en incitant les chefs d’établissement à organiser les épreuves sur le temps ordinaire de la classe, sans aménagement particulier ou bien comme « un bac blanc ».
Monsieur le Ministre, Depuis le début de la période d’ouverture du passage des épreuves communes du baccalauréat, les établissements sont en proie à une extrême tension. Quelle que soit l’appréciation des enseignants sur la réforme du lycée et du baccalauréat, la grande majorité d’entre eux font état de la multiplicité de problèmes que posent les E3C, problèmes de nature pratique comme pédagogique : divulgation des sujets sur les réseaux sociaux, conditions de passage des épreuves, difficultés de correction en ligne…Tout montre que le renvoi au local conduit à des ruptures d’égalité entre les élèves. De nombreuses difficultés étaient prévisibles et le SNES-FSU vous a alerté à plusieurs reprises sur le sujet, lors de la conception de ces épreuves en 2018 puis dès octobre 2019. Les organisations syndicales représentatives ont écrit ensemble début janvier, la FCPE l’a également fait.
Continuons l'action ! Le ministre dit vouloir travailler au bien-être des personnels de l'Education nationale. Et bien , il serait plus que temps de répondre aux revendications des personnels mobilisés lors des actions aux modalités inédites! Le ministre semble en cette rentrée avoir oublié les grèves des surveillances des épreuves de baccalauréat et le mouvement des correcteurs. A nous de lui rappeler le sens des priorités: revalorisation salariale, retrait des réformes du bac et des lycées, baisse des effectifs par classe et amélioration des conditions d'enseignement! N'hésitez pas à faire remonter vos actions locales, afin que nous puissions les relayer sur cette page, en envoyant un message à secgene2@snes.edu Mise à jour le 3 février 2020.
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, UNL se félicitent de l’importance des mobilisations pour le retrait du projet de réforme des retraites du Gouvernement.
slider-retraite-20200129.png
Avec le Bac Blanquer, rien ne va ! On ne connait toujours pas le contenu et les attendus de l'épreuve du grand oral, pourtant présentée comme l'innovation majeure de ce nouveau bac. Quant aux épreuves communes de contrôle continu, on peut en mesurer désormais le degré extrême d'improvisation. L'organisation locale de l'examen apparait comme fluctuante et soumise aux aléas d'une banque nationale de sujets dont la forme comme le fond laissent perplexe. Il faudrait faire passer ces E3C "à tout prix" martèlent les chefs d'établissement, relayant ainsi l'injonction des recteurs et du ministre, n'hésitant pas à recourir à la force contre les personnels et les élèves. Mais à quel prix?
Deux commissions administratives paritaires concernant les CPE de la 29e base se sont tenues le 30 janvier : - CAPN Recours appréciations finales des rendez-vous de carrière - CAPN Avancement d'échelon accéléré
ImprimerPartager