« Corrige ton bac d’abord !  Pour la note, on s’en occupe… ». Telle est désormais la nouvelle doctrine Blanquer imposée aux professeurs de philosophie, destitués insidieusement de leurs prérogatives de correcteurs.
La FSU, membre de "Plus jamais ça" appelle à participer aux marches pour le climat organisées par le collectif le dimanche 9 mai.
Les annonces faites par le ministre pour aménager l'EAF 2021 ne répondent que partiellement aux revendications de l'intersyndicale. Des problèmes restent entiers en particulier sur les conditions de correction. Analyse et revendications du Snes-FSU, le point sur ce dossier.
Des aménagements qui ne répondent pas aux enjeux et aux inquiétudes qui s'expriment. Entre obstination et improvisation, l'agenda politique prime sur toute autre considération
À moins d'un mois et demi de l'écrit de l'EAF, il faut une solution ! Certains lycées sont en demi-jauge depuis novembre, des classes ou des demi-classes ont été consignées à la maison ou le sont aujourd'hui, beaucoup de professeurs, malgré leurs efforts, ne pourront pas étudier la totalité du programme, certains ont pu bénéficier d'un examen blanc et d'autres pas… Où est l'équité républicaine ?
De nombreux chefs d’établissements tentent d’imposer depuis le 26 avril, le retour en présentiel pour les professeurs documentalistes. Ne cédons ni aux injonctions ni aux pressions!
bureau d'un professeur avec un ordinateur, une imprimante et des manuels
Le ministère tente de limiter le nombre de réunions qui permettraient aux syndicats du second degré de la FSU (SNES, SNEP, SNUEP) de porter les recours des collègues. Inacceptable ! Le SNES-FSU intervient auprès du ministère pour obtenir autant de réunions que nécessaires pour poursuivre sa défense efficace et inconditionnelle des droits des personnels.
ImprimerPartager