Le dispositif « Sport, Santé, Culture, Civisme – 2S2C », imaginé dans le cadre de la réouverture des établissements scolaires, pose question et impose beaucoup de vigilance !
Les accompagnant·e·s ont à cœur leur mission d’accompagnement auprès des élèves en situation de handicap et mesurent l’importance de leur retour à l’Ecole. La crise sanitaire actuelle a fait évoluer les conditions de travail mais le retour à l‘activité professionnelle ne doit pas s’effectuer au détriment de la santé des salariés. N’est-il pas dans l’obligation de l’employeur de mettre en place des actions de prévention des risques, d’information et de formation, en amont de la prise de poste, et de fournir notamment de moyens adaptés en prévention de risques sanitaires, et ce, conformément à l’article L4121-1 du Code du travail afin que ses salariés travaillent en toute sécurité ?
La configuration inédite de cette fin d’année 2019-2020 nécessite l’an prochain, en collège et en lycée, aménagements de programmes, d’épreuves et adaptations pédagogiques.
La configuration inédite de cette fin d’année nécessite l’an prochain, en collège, en lycée comme en CPGE, aménagements de programmes, d’épreuves et adaptations pédagogiques.
La nécessité de mettre en place un enseignement numérique dans une situation exceptionnelle sert de prétexte à la pérennisation de dispositifs inquiétants pour nos métiers et pour le service public.
L'enseignement à distance est devenu la norme en ces temps de Covid19 et de confinement. Nombreux obstacles et redéfinition du métier : cette situation est loin d'être satisfaisante.
Les Établissements publics locaux d’enseignement des savoirs fondamentaux (EPLESF) avaient cristallisé les critiques contre la loi "Pour une école de la confiance", conduisant à l'abandon de cet amendement, mais ouvrant grande la porte grande à l'expérimentation de telles structures.
ImprimerPartager