La Cour des comptes s’intéresse de près aux psychologues de l’EN. On pourrait s’en réjouir s’il s’agissait de prendre la mesure de leur faible nombre et de l’insuffisance de leur recrutement ! Bien au contraire la Cour des comptes se focalise sur leurs horaires.
Le ministère a enfin publié au JO les textes dérogatoires pour la session 2020 du BTS. L’idée générale est d’asseoir la délivrance du BTS de cette année sur le livret scolaire, l’ensemble des épreuves étant supprimées.
Depuis la fermeture des établissements, les CPE ont dû travailler autrement, avec les élèves, les familles et l'ensemble des personnels. Ils ont su s'adapter à une situation inédite venue bousculer leur métier et interroger posture et gestes professionnels.
Suite aux annonces sur la phase II du déconfinement et le retour de tous les collégiens en zones verte et orange, le ministère a publié une nouvelle circulaire le 3 juin 2020, abrogeant celle du 4 mai.
Depuis l’annonce du déconfinement plusieurs services du MEN et même l’ONISEP, se livrent à une sorte de concurrence effrénée pour produire « leurs fiches pratiques » que les personnels, quel qu’ils soient, devraient appliquer dans leurs contacts avec les élèves et les familles. Fiche de la Dgesco, de l’ONISEP ou fiche élaborée par la médecine scolaire (non encore publiée) toutes vont dans le même sens : Les enseignants sont incités à jouer les psychologues, tandis que les PsyEN EDO s’occuperaient des Plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD) et rempliraient des tableaux statistiques pour indiquer combien d’entretiens de suivis de décrocheurs ils ont réalisés !
La Cour des comptes vient de publier dans un nouveau rapport sur « les médecins et les personnels de santé scolaire » de nouvelles recommandations. Pour sauver les recrutements en berne de médecins dans l’EN, elle préconise la mise au pas des infirmier·e·s, assistant·e·s de service social et des PsyEN sommé·e·s de rejoindre un service de santé scolaire au prix d'une dénaturation de leurs missions, de l’aggravation de leurs conditions de travail. Première étape vers une décentralisation prochaine !
Après des semaines d'informations parcellaires et parfois contradictoires, le ministère de l'éducation nationale vient enfin de finaliser la note de service formalisant la procédure du bac au contrôle continu pour cette session. Elle est publiée au BO ce jeudi 4 juin.
Ce 27 mai sont parus au Journal officiel le décret et l'arrêté organisant le cadre de la session 2020 du baccalauréat général et technologique. Ces textes avaient été présentés le 11 mai dernier en Conseil supérieur de l'Education pour information, sans possibilité de vote ni d'amendements. La note de service prévue à la publication le 4 juin viendra finalement formaliser les pratiques locales. Dans les faits, le ministère a procédé en dehors de tout cadre réglementaire à coup de vade-mecum et de notes internes, d'où les informations plus ou moins détaillées, plus ou moins approximatives, plus ou mois contradictoires d'une académie à l'autre ... Article mis à jour le 1er juin 2020
En cette fin d’année si particulière, le SNES-FSU vous rappelle les règles qui régissent actuellement le fonctionnement des collèges (EPI, AP, oral de DNB) et l’”expérimentation innovante ». Il vous donne les outils réglementaires pour défendre vos droits et vous rappelle que c’est la force du collectif qui permet de résister aux pressions hiérarchiques et conserver son énergie de travail pour des projets pédagogiques choisis.
La note de service concernant la session 2020 du DNB a été publiée au BO du 4 juin mais les chefs d'établissement devraient la recevoir lundi. Elle donne des précisions sur les notes à retenir pour le DNB. Cette note de service arrive un peu tard, les conseils de classe de Troisième ayant déjà commencé dans certains collèges.
ImprimerPartager