Au revoir mais pas merci à Olivier Véran, pourraient dire les hospitaliers qui découvrent, le 3 septembre 2020, un décret qui permet leur licenciement, mesure indispensable pour le gouvernement car le statut et l'emploi de ces personnels interdisent la fermeture des lits projetés
À l’occasion de la crise, les CPE ont su construire un nouveau quotidien professionnel, maintenant le lien éducatif avec les élèves et les familles, notamment les plus fragiles.
Le calendrier du bac 2021 confirme que le Bac Blanquer est un véritable marathon dont personne, et encore moins les élèves, ne sortira vainqueur. Dans l'immédiat, le SNES-FSU exige le report des épreuves de spécialités en juin et des aménagements de programme.
Afin d'établir un diagnostic des difficultés des élèves après le confinement, le ministère a encouragé les professeurs à faire passer aux élèves de Sixième un test de fluence. Mais ce test présente-t-il vraiment un intérêt ?
Le plus souvent passée sous silence, la certification Pix obligatoire en fin de cycle 4 et de cycle terminal entre en vigueur, malgré toutes les incertitudes pesant sur cette année.
Bureau avec ordinateur ouvert sur PIX et documents variés
Le ministère est incapable d'apporter la moindre piste de réponse à une question dramatiquement simple : "comment compte-t-il assumer sa responsabilité d'employeur pour mettre fin au scandale que représente le fait que les personnels payent pour travailler ?"
bureau d'un professeur avec un ordinateur, une imprimante et des manuels
Les personnels des lycées de l'Education prioritaire ont découvert avec colère la suppression de la prime ZEP. Face à cette nouvelle provocation, réagissons, interpellons le Ministre et la secrétaire d'Etat à l'Education Prioritaire ! Le SNES-FSU remettra vos courriers lors d'une audience FSU avec la secrétaire d'Etat le lundi 12 octobre.
Bilan de la rentrée : en refusant de faire les investissements nécessaires pour que le service public d’éducation puisse fonctionner dans les meilleures conditions possibles pendant cette crise sanitaire, le gouvernement s’en accélère la déstabilisation de l’école publique.
ImprimerPartager