Renforcement des inégalités, options en sursis, diversité en trompe l’œil...les chiffres parlent d'eux-même et viennent balayer tous les discours officiels : le lycée Blanquer est un lycée profondément inégalitaire.
Lors du CHSCTMEN du 3 décembre, la FSU a alerté sur la situation actuelle des accompagnant-es des élèves en situation de handicap dont les conditions de travail se sont particulièrement dégradées du fait de la mise en place des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (PIAL) en 2019 puis de la crise sanitaire.
Ateliers orientés, fiasco du colloque "scientifique" sur l'enseignant du 21eme siècle...plus question de participer à une opération de communication visant à légitimer la redéfinition de nos métiers.
Il y a urgence à revoir le bac 2021 mais aussi la réforme dans son ensemble tant les inégalités sociales et de genre n'ont en rien été limitées par le lycée Blanquer.
ImprimerPartager